Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 mars 2016 3 09 /03 /mars /2016 10:55

 

 

Voyage
(pour Michel Julliard)

J’en ai fait des périples
Et navigué longtemps

la suite est ici clic-clic

Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans CHEDID Andrée
commenter cet article
8 octobre 2013 2 08 /10 /octobre /2013 04:55

 

 

 

 

Soleils transparents


D'une voix à l'autre les passerelles résistent

 

Chargés d'empreintes

Allons à cette mort

Où tout va

 

 

Nos vies ont leurs fissures

Nos vies ont leur feuillage

 

 

Des soleils transparents

Quand l'amour germe

A neuf.

 

 

 

 

 

Andrée Chedid

 

 

 

Monet.jpg

Claude MONET

Impression, soleil levant

1873

 

 


Monet avait d'abord appelé ce tableau représentant le port du Havre au petit matin "Marine".

Mais comme Edmond Renoir, le frère de l'autre..., réclamait un titre plus précis pour l'inscrire au catalogue de l'exposition de 1874 chez le photographe Nadar, Claude Monet lui répondit : "Mettez donc : "Impression, soleil levant".

Le tableau déchaîna la critique et donna son nom au mouvement.

 

 


Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans CHEDID Andrée
commenter cet article
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 05:36

 

 

 

 

L’Autre

 

« Je est un autre. » Arthur R.

 

 

À force de m’écrire

Je me découvre un peu

Je recherche l’Autre

J’aperçois au loin

La femme que j’ai été

Je discerne ses gestes

Je glisse sur ses défauts

Je pénètre à l’intérieur

D’une conscience évanouie

J’explore son regard

Comme ses nuits

Je dépiste et dénude un ciel

Sans réponse et sans voix

Je parcours d’autres domaines

J’invente mon langage

Et m’évade en Poésie

Retombée sur ma Terre

J’y répète à voix basse

Inventions et souvenirs

À force de m’écrire

Je me découvre un peu

Et je retrouve l’Autre.

 

 

Andrée CHEDID

Poème inédit, écrit pour le Printemps des Poètes 2008

 

 

 

 

A.Chedid-copie-1.jpg

 

 


Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans CHEDID Andrée
commenter cet article
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 05:00

 

 

 

 

 

« Il est vital pour le poète de lever des échos,

et de le savoir. Nul mieux que lui ne s'accorde

aux solitudes ; mais aussi, nul n'a plus besoin

que sa terre soit visitée »

 

 

 

Andrée CHEDID.

 

 

 

 

 

origine-inconnue.png

 

 

 


Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans CHEDID Andrée
commenter cet article
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 05:33

 

 

 

De cet amour ardent je reste émerveillée

 

Je reste émerveillée

Du clapotis de l’eau

Des oiseaux gazouilleurs

Ces bonheurs de la terre

Je reste émerveillée

D’un amour

Invincible

Toujours présent

Je reste émerveillée

De cet amour

Ardent

Qui ne craint

Ni le torrent du temps

Ni l’hécatombe

Des jours accumulés

Dans mon miroir

Défraîchi

Je me souris encore

Je reste émerveillée

Rien n’y fait

L’amour s’est implanté

Une fois

Pour toutes.

De cet amour ardent je reste émerveillée.

 

 

Andrée CHEDID

Poème écrit pour le Printemps des poètes 2007.

 

 

A.Chedid.jpg

Andrée CHEDID. 

Photo ©Anne Craver, 1995

 

 

Andrée Chedid, née le 20 mars 1920 au Caire est morte de la maladie d' Alzheimer le 6 février 2011 à Paris.

 

 

"Je suis née au Caire, en Égypte. J'habite Paris par choix, parce que j'aime cette ville depuis l'enfance. J'écris depuis l'âge de dix-huit ans, en plusieurs genres : poésie, roman, théâtre.

J'écris pour essayer de dire des choses vivantes qui bouillonnent au fond de chacun ; j'espère ainsi communiquer. Les sujets que je choisis sont en général marqués par la tragédie et par l'espérance. Je veux garder les yeux ouverts sur les souffrances, le malheur, la cruauté du monde ; mais aussi sur la lumière, sur la beauté, sur tout ce qui nous aide à nous dépasser, à mieux vivre, à parier sur l'avenir."

Andrée CHEDID

 

 

 


Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans CHEDID Andrée
commenter cet article
12 août 2012 7 12 /08 /août /2012 05:51

 

 

 

 

 

Je reste émerveillée

 

Je reste émerveillée

Du clapotis de l’eau

Des oiseaux gazouilleurs

Ces bonheurs de la terre

 

Je reste émerveillée

D’un amour

Invincible

Toujours présent

 

Je reste émerveillée

De cet amour

Ardent

Qui ne craint

Ni le torrent du temps

Ni l’hécatombe

Des jours accumulés

Dans mon miroir

Défraîchi

 

Je me souris encore

Je reste émerveillée

Rien n’y fait

L’amour s’est implanté

Une fois

Pour toutes

 

De cet amour ardent

je reste émerveillée

 

Andrée CHEDID 

Poème offert par Andrée Chedid au Printemps des poètes 2007.

 

 

P.PIcasso.femme-au-miroir-.jpg

 

... Je reste émerveillée

De cet amour

Ardent

Qui ne craint

Ni le torrent du temps

Ni l’hécatombe

Des jours accumulés

Dans mon miroir

Défraîchi...

 

 

 

 

 

picasso_femme_au_miroir.jpg

 

 

 

picasso-femme-au-miroir-1959.jpg 

Pablo PICASSO

Femme au miroir

Toile 1, 1932

Toile 2, 1937

Toile 3, 1959

 

 


Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans CHEDID Andrée
commenter cet article
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 08:54

 

 

 

 

 

« Il est vital pour le poète de lever des échos,

et de le savoir. Nul mieux que lui ne s'accorde

aux solitudes ; mais aussi, nul n'a plus besoin

que sa terre soit visitée. »

 

 

 

Andrée CHEDID.

 

 

 

 

 

origine-inconnue.png

 

 

 


Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans CHEDID Andrée
commenter cet article
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 07:58

 

 

Nos jours sont éphémères

 

Nos jours sont éphémères

Plus rapides que le temps

La clarté nous surprend

Déjà c'est crépuscule

 

C'est si court

Un seul jour

Mais si vaste à la fois

Chaque journée est une fête

Une vraie épiphanie

 

Pleine de tous les rêves

De toutes les panoplies

Dont le futur est maître

Retenant nos mémoires

Et chroniques du temps

Si longue est notre vie

 

Ces journées éphémères

Pas le temps

De les perdre

Si brève est notre vie !

 

 

Andrée Chedid

 

___________________

 

« Ce qui nous dépasse, et dont nous portons le grain aussi certainement que nous portons notre corps, cela s’appelle : Poésie. » André Chedid.

 

 

 

 

edvard-munch-jeunes-filles-sur-le-pont-1901-550x600.jpg

 

Edvard Munch

Jeunes filles sur le pont, 1901

 

 

 


Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans CHEDID Andrée
commenter cet article
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 08:00

 

 

 

Saisir

 

Recueillir le grain des heures

Eteindre l’étincelle

Ravir un paysage

Absorber l’hiver avec le rire

Dissoudre les nœuds du chagrin

S’imprégner d’un visage

Moissonner à voix basse

Flamber pour un mot tendre

Embrasser la ville et ses reflux

Ecouter l’océan en toutes choses

Entendre les sierras du silence

Transcrire la mémoire des miséricordieux

Relire un poème qui avive

Saisir chaque maillon d’amitié.

 

 

Andrée CHEDID in  Par-delà les mots

 

 

 

*   *   * 

 

 

 

...S’imprégner d’un visage...

 

picabia-tableau-vivant.jpg

 

Francis PICABIA. Tableau vivant.

 

 

 

francis-picabia-portrait-de-femme.jpg

 

Francis PICABIA. Portrait de femme.

 

 


Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans CHEDID Andrée
commenter cet article
31 juillet 2011 7 31 /07 /juillet /2011 06:42

#522

 

 

La faille

 

 

Prenez garde, porteurs de cicatrices !


Eteignez dans vos chairs les volcans de la haine,


Piétinez l’aiguillon et crachez le venin qui vous apparenterait un jour aux bourreaux,


Etouffez ces clairons, ces sonneries qui forcent la ressemblance qui commandent le talion.


Questionnez vos viscères, percez vos propres masques.


Soyez autres.




 

Andrée CHEDID

 

 

 

lucian_freud.jpg

...Questionnez vos viscères, percez vos propres masques...


Illustration : LUCIAN FREUD. Autoportrait.

 

 

 

 

"Lucian Freud, né le 8 décembre 1922 à Berlin, est mort paisiblement la nuit dernière à son domicile à Londres" a fait savoir l'avocate du défunt.  

Le petit-fils de Sigmund Freud, Lucian, est en effet décédé le 20 juillet des suites d'une brève maladie. Le peintre de la chair, comme il était surnommé, avait donné ses lettres de noblesse à l'art figuratif grâce à ses corps nus qu'il peignait de manière si crue. Lucian Freud était l'artiste vivant le plus cher au monde et son œuvre se compose presque exclusivement de portraits et de nus. On se rappellera notamment le fameux Benefits Supervisor Sleeping peint en 1995 et représentant une femme obèse avec des escarres allongée nue sur un canapé. Le Centre Pompidou lui avait consacré une rétrospective en 2010.

 

 


Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans CHEDID Andrée
commenter cet article

Présentation

  • : nuageneuf.over-blog.com
  • : Poésie, Poésie pour enfant, Poésie pour la jeunesse, Textes classiques et modernes, Mémoire de la Shoah,
  • Contact

Recherche

Pages