Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 mai 2016 5 06 /05 /mai /2016 14:37

 

Promenons nous dans les bois

 pendant que le loup n'y est pas

si le loup y était…

 loup1.JPG

 

Loup y es-tu ?

 

- Loup y es-tu ?

Que fais-tu ?

LA SUITE SERA A LIRE ICI (clic-clic)

Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans Poésies diverses
commenter cet article
15 avril 2016 5 15 /04 /avril /2016 07:00

 

 

 

 

 

 

L'ignorant    

 

 

 

Plus je vieillis et plus je crois en l’ignorance,

 

Plus j’ai vécu, moins je possède et la suite est ici

Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans Poésies diverses
commenter cet article
11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 05:58

 

 

 

Il s'appelle 11 novembre

 

Il faut aller à Ypres

Il faut essayer de nommer les morts touslesmorts

Il faut réchauffer les morts de dix-huit ans

Il faut réchauffer mon arrière-grand-père qui n'a jamais eu mon âge

Il faut lire les plaques les croix et nommer encore nommer

Il faut croiser les centenaires avec l'accent écossais et le coquelicot en papier à la boutonnière

Il faut se promener à Vimy, sur la crête au-dessus du bassin minier dans la brume bleue et dorée

Un arbre pour un mort une forêt un mémorial immense et les noms les noms gravés encore les noms les noms des morts

Il faut que les larmes montent aux yeux pour la dernière relève

Nommer pour réchauffer nommer dans le bleu et l'or du ciel d'Artois du ciel des Flandres

Nommer les morts tous les morts

 

Jérôme LEROY

 


 

 

vimy_21.jpg

...nommer dans le bleu et l'or du ciel d'Artois... 

 

 

 

 

 

Le parc mémorial canadien de Vimy

 

 

 

Relire ici Jérôme LEROY


Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans Poésies diverses
commenter cet article
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 07:02

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans Poésies diverses
commenter cet article
4 octobre 2013 5 04 /10 /octobre /2013 09:02

gainsbourg.jpg

 

 

Le sable et le soldat         



Oui, je défendrai le sable d'Israël,

La terre d'Israël, les enfants d'Israël;

Quitte à mourir pour le sable d'Israël,

La terre d'Israël, les enfants d'Israël;

 

Je défendrai contre tout ennemi,

Le sable et la terre, qui m'étaient promis

 

Je défendrai le sable d'Israël,

Les villes d'Israël, le pays d'Israël;

 

Quitte à mourir pour le sable d'Israël,

Les villes d'Israël, le pays d'Israël;

 

Tous les Goliaths venus des pyramides,

Reculeront devant l'étoile de David.

 

Je défendrai le sable d'Israël,

 

La terre d'Israël, les enfants d'Israël;

 

Quitte à mourir pour le sable d'Israël,

La terre d'Israël, les enfants d'Israël;

 

 

Quitte à mourir pour le sable d'Israël,

La terre d'Israël, les enfants d'Israël.

 

 

 

Paroles et Musique: Serge Gainsbourg, 1967

 

 

 

 

Cette chanson, peu connue, fut offerte par Serge Gainsbourg à l'Etat d'Israël en 1967.

 

 

 


Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans Poésies diverses
commenter cet article
23 août 2013 5 23 /08 /août /2013 04:54

 

 

 

 

 


*
*
*
*
*
*
 I'm walking Indurain !

Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans Poésies diverses
commenter cet article
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 06:43

 

 

 

 

 

Le cinquième jour

 

Du haut d'un nuage,

Les mains rouges d'argile,

Dieu contemplait les animaux :

- "Je suis mécontent du zèbre,

Dit-il à saint Rémi

Qui tenait la liste,

Il ressemble trop au cheval,

Rayez-le !"

 

 

Pierre Ferran

Les Yeux, 1971

 

 

 

 

sculpt.-H.Jansch.jpg

Sculptures en bois flotté de Heather Jansch.

Les sculptures de Jansch sont à découvrir ici.

 

 


Pierre Ferran (1930-1989) était enseignant, poète et écrivain.

 

 


Repost 0
Published by Nuageneuf http://nuageneuf.over-blog.com/ - dans Poésies diverses
commenter cet article
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 06:27

 

Cédric BERNARD écrit un poème au quotidien qu'il donne sur son blog.    

 

 

Des baisers sur les cols

 


Le ciel a entr'ouvert sa chemise
sur sa poitrine
le froid y déposa son baiser
aux joues rosies
répondit la terre
par la pâleur
les esprits d'enfants
se décomposèrent en feuille
vierge éblouie
quelques bouts de doigts rouges
glissade étrange
pour regarder ces nouvelles
fidélités
crisser dans les yeux
Cedric BERNARD
Cédric BERNARD
6 décembre 2012

Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans Poésies diverses
commenter cet article
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 05:19

 

 

 

Couv.-Nys-Mazure.jpg 

 

 

Lucas a douze ans ; au cours des vacances de
Noël, un événement vient bouleverser sa vie. Il
est à l’âge où tout pose question. Il souffre de
ne pas être « un type simple ». La mort comme
l’amour ou le quotidien le mettent au défi.
Avec tendresse et lucidité, il pose un regard
curieux sur les membres de sa famille proche
ou éloignée, ses amis, les visiteurs de passage.
De janvier à août, au gré des rencontres, des
plaisirs et des peines, il cherche son chemin à
lui, et ce n’est pas simple effectivement.
C’est dans une télécabine qu’entre terre et ciel,
s’est fissuré le monde de l’innocence : le doute
à propos de Papa et Jana, la mort, la beauté,
l’amitié et l’amour, la trahison peut-être...

 

 

 

 

 


Colette Nys-Mazure est belge. Poète, nouvelliste, essayiste, elle a été longtemps professeur de lettres.

Elle anime des ateliers de lecture et d’écriture et collabore à différentes revues.

Elle correspond avec des peintres, des musiciens, des poètes au-delà des frontières pour faire connaître la littérature de son pays.

Après avoir publié de très nombreux recueils de poésie, elle signe ici un premier roman pour la jeunesse.

Elle est notamment l’auteur de « Célébration du quotidien » et de « L’enfant neuf ».

Elle collabore à « La Croix » et au mensuel « Panorama ».

 

 

 

Colette-N-M.jpg

 

 

Une sélection des publications de Colette NYS-MAZURE :    

- Poète: La criée d'aube (L'arbre à paroles), réédition de Pénétrance: Prix Charles Plisnier, Petite fugue pour funambules et Haute enfance: Grand Prix de Poésie pour la Jeunesse - Ministère de l'Education nationale, de la Jeunesse et des Sports, Maison de Poésie, Paris), Le for intérieur (Le Dé bleu): Prix Max-Pol Fouchet, Singulières et plurielles (Desclée de Brouwer), Feux dans la nuit (anthologie rééditée parLabor)

- Nouvelliste: Battements d'elles (Desclée de Brouwer), Sans y toucher (réédition Labor): Prix Gauchez-Philippot 2006

- Essayiste: Célébration du quotidien , Secrète présence, La liberté de l'amour (Desclée de Brouwer), La chair du poème, petite initiation à la vie poétique (Albin Michel), L'Enfant neuf (Bayard), Célébration de la lecture (La Renaissance du livre)

- L'auteur aime aussi écrire pour le théâtre et la jeunesse: Depuis ce jour (Labor)

- Ses livres les plus récents:

-Tu n'es pas seul ( Albin Michel)

-L'âge de vivre( Desclée de Brouwer)

-À nous deux! (Bayard). Été 2008

 

Les questions de Lucas est sorti en librairie de 30 septembre. Disponible également sur Amazon ( clic)


Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans Poésies diverses
commenter cet article
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 11:36

 

 

Philippe Meyer consacre sa chronique quotidienne

à Jean PEROL. 

 

 

Jean PEROL est un poète français né en 1932. Nous y reviendrons. Mais écoutons sans plus tarder le "toutologue" - ipse dixitPhilippe Meyer.

 

 

 

 

http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4447953

 

 

 

 

" Le ciel vous tienne en joie ! "

* *

 

 

Jean Pérol

Libre livre, Gallimard, 2012

 


Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans Poésies diverses
commenter cet article

Présentation

  • : nuageneuf.over-blog.com
  • : Poésie, Poésie pour enfant, Poésie pour la jeunesse, Textes classiques et modernes, Mémoire de la Shoah,
  • Contact

Recherche

Pages