Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 06:43

 

 

 

 

 

Le cinquième jour

 

Du haut d'un nuage,

Les mains rouges d'argile,

Dieu contemplait les animaux :

- "Je suis mécontent du zèbre,

Dit-il à saint Rémi

Qui tenait la liste,

Il ressemble trop au cheval,

Rayez-le !"

 

 

Pierre Ferran

Les Yeux, 1971

 

 

 

 

sculpt.-H.Jansch.jpg

Sculptures en bois flotté de Heather Jansch.

Les sculptures de Jansch sont à découvrir ici.

 

 


Pierre Ferran (1930-1989) était enseignant, poète et écrivain.

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Nuageneuf http://nuageneuf.over-blog.com/ - dans Poésies diverses
commenter cet article

commentaires

Nuageneuf 22/02/2013 16:32



Celestine 12/02/2013 22:52


"If you can keep your head when all about
you,
Are losing theirs and blaming it on you..."


 


Vous ne croyez pas si bien dire...


Merci 

Christine 12/02/2013 13:06


Kipling mériterait d'être cité en entier. Ce poème découvert alors que j'avais 14 ans m'a été donné à lire par un merveilleux poète qui était à l'époque documentaliste de mon collège Michel
Cosem. Il m'en fit découvrir bien d'autres et pas des moindres, c'était il y a très longtemps, nos routes se sont parfois croisées...

Nuageneuf pas si neuf que ça.. 12/02/2013 11:46


 


Cher Le chêne parlant,


 


Parlant de quoi, au juste, avec votre énigmatique "bois flotté et l'amer..." 


Evoquez-vous gaiement la flotte d'un coté et la douce liqueur, l'amer, consommé sans modération ? Où est-ce l'amer, ce point de repère fixe que l'on perçoit de la
mer pour signaler les pièges aux marins égarés ou ivres d'avoir trop bu d'amer ? 


 


 

Nuageneuf 12/02/2013 11:22


 


Merci Célestine de rappeler ici les fabuleux contes de Kipling, qui décidément manquent à notre panoplie, vous
faites bien de le rappeler. 


 


Aussi, pirouette oblige,


 


If ...


 


If you can keep your head when all about you,
Are losing theirs and blaming it on you, 


(...)


If you can fill the unforgiving minute
With sixty seconds worth of distance run,
Yours is the Earth and everything that's in it,
And-which is more-you'll be a Lady, my daughter !


 



Le chêne parlant 12/02/2013 06:10


Le bois flotté et l'amer... 

Celestine 12/02/2013 01:28


Voilà un petit poème qui plaira fort à mes élèves. Il est dans la veine des sublimes contes de Rudyard Kipling qui expliquent la génèse des animaux avec la même poésie:


Comment le Rhinocéros acquit sa peau, comment le chameau acquit sa bosse, la rengaine du père Kangourou, la naissance des tatous, et bien d'autres que je vous laisse découvrir, si vous ne
les connaissez pas...toutes réunies dans un recueil appelé "Histoires comme ça"

Présentation

  • : nuageneuf.over-blog.com
  • : Poésie, Poésie pour enfant, Poésie pour la jeunesse, Textes classiques et modernes, Mémoire de la Shoah,
  • Contact

Recherche

Pages