Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 05:28

 

 

 

Le perroquet

 

 

 

 

 

C'est très coquet

Un perroquet

 

La suite... clic-clic

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans Poèmes à Lyre
commenter cet article

commentaires

anonymous 22/11/2015 16:21

cool

anonymous 22/11/2015 16:21

trop bien

Nuageneuf 07/10/2013 16:26


Bonjour Cédric,


 


;-)


Il vous reste encore à exploiter l'épeire, le père Okay et bien d'autres sans doute. Merci de vos visites fidèles.


 

Nuageneuf 07/10/2013 16:23


 


Bonjour Célestine,


 


Vous voici d'humeur bien badine  !!!


 


Et pour le (grand) mouchoir, il y a ça :


 


 

Nuageneuf 07/10/2013 16:08


 


Bonjour Axel,


 


Merci de l'intérêt que vous portez à ce très sympathique poème du grand Malineau. Et merci à l'ornithlogue d'élite que vous êtes de partager ses lumières et
connaissances en nous faisant découvrir cette peintre mexicaine contemporaine qu'est Frida
Kahlo. En activant ce lien, on découvira ses toiles de perroquets. La première toile présentée s'intitule Moi et mes perroquets et date de 1941.

Nuageneuf 07/10/2013 15:59


Cher Le Chêne parlant,


 


Votre Petite poésie crépusculaire est délicieuse et je vous remercie de l'avoir donnée à Nuageneuf. Toute arrondie de rosée ombrée, elle
laisse éclater à la surface de légères bulles attendries et rafarîchissantes. Je retiens tout particulièrement :


 


"La chevelure du champagne va toujours montant".


 


!!!


 

Cédric 07/10/2013 11:20


Le perroquet donne au pluriel :


 


L'épais roquet !   ;-)

Celestine 06/10/2013 11:07


Le père, au quai, embrassa la mère et agita son mouchoir...

Axel 06/10/2013 08:50


Cher NuageNeuf, côté peinture il y a aussi Frida Kalho avec ses perroquets...


 


Très bon dimanche


 



Le chêne parlant 06/10/2013 08:28


Petite poésie crépusculaire...


 


Explosion limpide, courbe, parfumée.


Lignes sulfureuses,


soumises à la légèreté,


attachées d’ombre.


 


La chevelure du champagne va toujours montant.


Virginie, le chêne parlant

Présentation

  • : nuageneuf.over-blog.com
  • : Poésie, Poésie pour enfant, Poésie pour la jeunesse, Textes classiques et modernes, Mémoire de la Shoah,
  • Contact

Recherche

Pages