Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 06:58

 

 

 

Tu voudrais bien

 

Tu voudrais bien
Que ton sang passe de ton coeur
Dans ta main
Et dans ton stylo
Et pour écrire ton dernier soupir
Que ta main retombe inerte
Sur la page nette

Tu voudrais bien te prendre
Pour un épi de blé
Tu donnerais chair
Pour être nourriture
A autre chose
Qu’aux corbeaux ou aux vers
Et toi qui as toujours soif de vin
Tu disparaîtras bien volontiers
Dans une source 

 

 

Paul Vincensini

 

 

Soulages-1963.jpg

 

Pierre Soulages, 1963

 

 

 

 


16 poèmes de Paul Vincensini à lire ou relire ici

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans VINCENSINI Paul
commenter cet article

commentaires

Nuageneuf 20/03/2012 12:40


PS


J'ajoute que le tableau de Pierre Soulages illustre mot à mot le poème. 


 


(on aura compris que j'aime Soulages)

Nuageneuf 20/03/2012 12:38


Chez Vincensini, pas d'entourloupe, pas de métaphore, pas de fioritures. C'est brut, c'est du cœur éclaté.


Les trois derniers vers me fascinent.


 


(on aura compris que j'aime Vincensini.)

endeuxmots 14/03/2012 11:18


Don. Abandon. Offrande. S'y perdre et pourtant en faire sa raison de vivre. Y trouver son accomplissement. Sagesse profonde que chantent avec simplicité ces belles lignes. 

Présentation

  • : nuageneuf.over-blog.com
  • : Poésie, Poésie pour enfant, Poésie pour la jeunesse, Textes classiques et modernes, Mémoire de la Shoah,
  • Contact

Recherche

Pages