Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 06:59

 


Bientôt la rentrée !... (3)


*    *    *  

Hier, dans Bientôt la rentrée (2), nous évoquions le poème  "Maîtresse, embrasse-moi" de Pierre de Ronsard. Est-ce trois siècles plus tard la réponse que tint Paul Verlaine à l'âme de la Pléiade, au prince des poètes ?  


 

 

A poor young Shepherd

 

J'ai peur d'un baiser

Comme d'une abeille.

Je souffre et je veille

Sans me reposer :

J'ai peur d'un baiser !

 

Pourtant j'aime Kate

Et ses jeux jolis.

Elle est délicate,

Aux longs trait pâlis.

Oh ! que j'aime Kate !

 

C'est Saint-Valentin !

Je dois et je n'ose

Lui dire au matin…

La terrible chose

Que Saint Valentin !

 

Elle m'est promise,

Fort heureusement !

Mais quelle entreprise

Que d'être un amant

Près d'une promise !

 

J'ai peur d'un baiser

Comme d'une abeille.

Je souffre et je veille

Sans me reposer :

J'ai peur d'un baiser !

 

 

Paul VERLAINE in Romances sans paroles - Ariettes oubliées.

 

 

 

Fragonard--Le-Baiser-a-la-derobee.jpg

Illustration : Le Baiser à la dérobée,

 peint par Jean-Honoré Fragonard (1732-1806) et Marguerite Gérard (1661-1837) . Musée de l’Ermitage, Saint-Pétersbourg

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans VERLAINE Paul
commenter cet article

commentaires

Hervé VILEZ 25/03/2012 11:14


C'est exquis...


Hervé VILEZ.

Présentation

  • : nuageneuf.over-blog.com
  • : Poésie, Poésie pour enfant, Poésie pour la jeunesse, Textes classiques et modernes, Mémoire de la Shoah,
  • Contact

Recherche

Pages