Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2013 3 07 /08 /août /2013 07:02

 

 

 

 

 

 

 

 

Les poètes, gens précieux

 

 

Les poètes, gens précieux

Et bons à tout, sauf à se taire,

Qui croient, d’un verbe audacieux,

Moissonner l’azur spacieux,

Leur poids les attache à la terre.

Mais les fils de Bellérophon

De la nue écartant les voiles,

On doute à cet éclair que font

Leurs ailes dans le ciel profond,

Si c’est pour cueillir des étoiles.

 

 

Paul-Jean Toulet

1867-1920

 

 

 

 

Dans la mythologie grecque, Bellérophon (en grec ancien Βελλεροφῶν / Bellerophỗn) est le fils de Glaucos (ou de Poséidon, suivant les versions), roi de Corinthe et d'Eurynomé (ou Eurymédé), une mortelle. C'est aussi le petit-fils de Sisyphe. Bellérophon est « le plus grand héros et tueur de monstres, aux côtés de Cadmos et de Persée, avant la venue d’Héraclès ». Son plus grand exploit est d'avoir abattu la Chimère.

 

 

 

Bellerophon-et-Pegase--1888.png

 

Bellerophon et Pegase, 1888

 

 

On retrouve Bellérophon chez La Fontaine dans la fable l'Ours et l'Amateur des Jardins (livre VIII) dont voici le début :

 

Certain Ours montagnard, Ours à demi léché,

Confiné par le sort dans un bois solitaire,

Nouveau Bellérophon vivait seul et caché :

Il fût devenu fou ; la raison d'ordinaire

N'habite pas longtemps chez les gens séquestrés :

Il est bon de parler, et meilleur de se taire,

Mais tous deux sont mauvais alors qu'ils sont outrés.

Nul animal n'avait affaire

Dans les lieux que l'Ours habitait ;

Si bien que tout Ours qu'il était

Il vint à s'ennuyer de cette triste vie.

Pendant qu'il se livrait à la mélancolie,

Non loin de là certain vieillard

S'ennuyait aussi de sa part.

(...)

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans TOULET Paul-Jean
commenter cet article

commentaires

Cochonfucius 12/04/2014 12:08


Toulet ne monte point aux cieux ; 
Mais à ceux qui savent le faire 
Il tresse des lauriers du mieux 
Qu’il le peut, bien dignes des dieux. 
Son chant qui ennoblit la Terre 
Et lui donne bel air (au fond) 
Orne superbement la Toile ; 
Et mes propres vers ne lui font 
Qu’un écho faible et peu profond, 
Qui clignote comme une étoile. 



Nuageneuf 16/08/2013 10:23


 


Chère Célestine, cher Cristophe,


 


Eh bien, avec mon retard à l'allumage, j'ai bel air, au fond!


Heureusement que Célestine était là pour me remuer les méninges et me faire comprendre tardivement l'excellent jeu de mots de Cristophe. Je la remercie et
présente mes excuses à Cristophe!


 



Celestine 15/08/2013 01:34


Pourtant je trouve le jeu de mots de Cristophe particulièrement subtil!

Nuageneuf 08/08/2013 17:12


 


Cher Cristophe,


 


Désolé de ne pas trouver de lien entre votre commentaire et le poème publié. 


 


 

Nuageneuf 08/08/2013 17:10


 


Oui, Christine, comme le souligne Jacques, sait apporter
avec un soin délicat le fruit de ses recherches et de ses larges connaissances. Qu'elle en soit ici une fois encore remerciée chaleureusement.


 



Jacques 08/08/2013 09:13


Merci à Cristine pour le lien vers Lully, avec un Cyril Auvity magistral.

Cristophe 07/08/2013 21:49


On dit aussi de moutons qui tombèrent dans un puits qu'ils bélèrent au fond.

Christine 07/08/2013 09:04


du destin favorable des poètes


http://youtu.be/6RQZHWDFUM8

Présentation

  • : nuageneuf.over-blog.com
  • : Poésie, Poésie pour enfant, Poésie pour la jeunesse, Textes classiques et modernes, Mémoire de la Shoah,
  • Contact

Recherche

Pages