Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2013 4 18 /04 /avril /2013 04:44

Déjà publié le 11 mars 2011 - 

 

 

Je-ne-pense-pas.jpg

 

Rien ne sert d'avoir quelque idée stupide et la partager simplement pour rire entre amis. Dans les années 60, on se plaisait à dire : Je ne pense pas mais quand je pense,  je ne pense qu'à ça ! De mémoire, l'aphorisme est de Georges Wolinski. 50 ans plus tard, des anglais futés - est-ce un pléonasme ? - viennent de publier ce livre dont seule la couverture est imprimée, le reste du livre, soit 200 pages, est vierge.

 

 

Les ventes dépassent 500 000 exemplaires... 

 

 

En cas de traduction française, peut-être n'est-il pas trop tard pour déposer à l'INPI cette traduction ?

Lechim Authex

 

 






Partager cet article

Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans AUTHEX Lechim
commenter cet article

commentaires

Le chêne parlant 20/04/2013 18:52


Vous êtes toute pardonnée, chère Célestine.

Celestine 20/04/2013 01:03


@ Cédric. Oui, je l'ignorais. je m'en excuse donc auprès d'elle.

Nuageneuf 19/04/2013 14:44


 


Cher Axel,


 


On aime beaucoup que vous vous ennuyiez au bureau, cela nous vaut un sacré commentaire de votre part.


 - Il m'impacte tout à fait !


 


On notera qu'en plus de ce délirant verbe "impacter", "tout à fait" est improprement utilisé ici. Mais ce semble devenu tellement banal que plus personne ne connait
la signification de "tout à fait" ou de "derechef". Berf passons...


 


ps : vous aurez remarqué qu'il n'y a plus de problèmes mais des problématiques qu'on ne vous expliquera d'ailleurs pas, on vous les explicitera ! Et ça nous interpelle au niveau du vécu...


Comment dit l'excellent peut-être futur académicien, "Le ciel vous tienne en joie ! "



Cédric 19/04/2013 11:02


Celestine parle de "Messieurs", mais peut-être ignore-t-elle que le chêne parlant est
une femme ?

Celestine 18/04/2013 22:32


Voilà un sujet, en tous cas, qui vous fait parler, messieurs!

Axel 18/04/2013 15:59


Ahh ! Cette fameuse émission que je n'ai pas encore écoutée et qui hérisse l'écorce de notre chêne préféré  ... 


 


Pourtant je ne comprends pas : il n'y a à la suite de cette émission que des commentaires dithyrambiques. Serait-ce des contributions de complaisance, ou pourrait-on encore subodorer que les
mécontents préfèrent se taire – par égard sans nul doute à la qualité d’ensemble des NCC ? On se perd en conjectures ; doute affreux que seul ne pourra lever la lecture exhaustive de cette séance
de design… Mais courage, il parait, à un croire un heureux contributeur : «  Cette émission était tout à fait passionnante car elle impacte (*) la vie pratique et propose un projet de
vie en société » Fichtre ! Voilà qui impacte mon mental et va faire de moi un winneuur ! 


 


Axel qui s’ennuie au bureau 


 


(*) Comme il est beau ce verbe au subjonctif imparfait !


que j'impactasse


que tu impactasses


qu'il impactât


que nous impactassions


que vous impactassiez


qu'ils impactassent


 

Le chêne parlant 18/04/2013 14:16


Encore un coup des designers… toujours avides de choucroutiser les foules. L’emballage marketing enveloppe toute résistances intellectuelles. Leur slogan : « Moins la lecture s’installe, plus les
gens sont serviles - heureux, donc. »


 


http://www.franceculture.fr/emission-les-nouveaux-chemins-de-la-connaissance-objets-trouves-24-le-design-esthetique-de-l-objet-2

Axel 18/04/2013 13:18


Cher Jean-Michel,


 


Si, si, cette anecdote m’a fait sourire ; et je trouve qu’elle démontre à merveille les biais de notre société de consommation, articulée autour de la réclame, elle-même adossée au furieux désir
mimétique qu’a si bien mis en équations  R. Girard.

Nuageneuf 18/04/2013 10:26


 


Cher Axel,


Je vous remercie de votre passage.


Je suis désolé que cette anecdote n'ait pas l'heur de vous faire sourire. Elle date de 2011 et la remémorer aujourd'hui m'a plu. Peut-être avais-je l'esprit badin ?
Ou voulais-je humer un peu de décontraction au milieu de tous ces poèmes si émouvants, si bouleversants ? J'y trouve très simplement là un trait d'humour britannique tout à la gloire de la femme.
But as they say, this is another story...


 


 


 

Axel 18/04/2013 08:20


« … livre dont seule la couverture est imprimée, le reste du livre, soit 200 pages, est vierge.


Les ventes dépassent 500 000 exemplaires..”


 


Surfer sur la bêtise humaine est un art peu exigeant.


 


(D’autant qu’il est à parier que pas mal de corniauds ont dû se ruer sur la toile pour acheter le livre… Enfin ça leur fera toujours un carnet ou ils pourront exprimer l’abyssal vide de leur
pensées). 

Présentation

  • : nuageneuf.over-blog.com
  • : Poésie, Poésie pour enfant, Poésie pour la jeunesse, Textes classiques et modernes, Mémoire de la Shoah,
  • Contact

Recherche

Pages