Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 05:53

 

 

 

à toutes les Marina    

 

 

 

     Chez moi

 

Chez moi, dit la petite fille

On élève un éléphant.

Le dimanche son œil brille

Quand papa le peint en blanc

 

Chez moi, dit le petit garçon

On élève une tortue.

Elle chante des chansons

En latin et en laitue.

 

Chez moi, dit la petite fille

Notre vaisselle est en or.

Quand on mange des lentilles

On croit manger un trésor.

 

Chez moi, dit le petit garçon

Nous avons une soupière

Qui vient tout droit de Soissons

Quand Clovis était notaire.

 

Chez moi, dit la petite fille

Ma grand-mère a cent mille ans.

Elle joue encore aux billes

Tout en se curant les dents.

 

Chez moi, dit le petit garçon

Mon grand-père a une barbe

Pleine pleine de pinsons

Qui empeste la rhubarbe.

 

Chez moi, dit la petite fille

Il y a trois cheminées

Et lorsque le feu pétille

On a chaud de trois côtés.

 

Chez moi, dit le petit garçon

Passe un train tous les minuits.

Au réveil mon caleçon

Est tout barbouillé de suie.

 

Chez moi, dit la petite fille

Le pape vient se confesser.

Il boit de la camomille

Une fois qu’on l’a fessé.

 

Chez moi, dit le petit garçon

Vit un Empereur chinois.

Il dort sur un paillasson

Aussi bien qu’un Iroquois.

 

Iroquois ! dit la petite fille

Tu veux te moquer de moi !

Si je trouve mon aiguille

Je vais te piquer le doigt !

 

Ce que c’est d’être une fille !

Répond le petit garçon.

Tu es bête comme une anguille

Bête comme un saucisson.

 

C’est moi qu’ai pris la Bastille

Quand t’étais dans les oignons.

Mais à une telle quille

Je n’en dirai pas plus long !

 

 

René de Obaldia

Innocentines

 

 

Le poème récité avec talent, fougue et ironie par Téa et Enzo,

élèves de l'école Charles Péguy à Hérouville.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans DE OBALDIA René
commenter cet article

commentaires

Nuageneuf 23/06/2012 12:17


Cher Patrick Mandon,


 


Merci de votre passage. Ce poème n'est pas là aujourd'hui par hasard. Il était initialement dédicacé à toutes les
Marina. Il est désormais temps que je remette en ligne la dédicace.

Patrick Mandon 23/06/2012 10:07


Poésie pout toutes les petites filles et pour tous les petits garçons, enchantement, chamboulement du sens, folie douce. C'est la preuve même que nous les aimons et que nous leur donnons le
premier des droits humains : le droit à la fantaisie.

Nuageneuf 23/06/2012 08:26


Bonjour Christine,


 


On ne demande qu' à connaître CHEZ VOUS ! Vous nous mettez l'eau à la bouche, alors dites-nous vite
!


 


Merci par avance. 



Christine 22/06/2012 22:45


Ben on voit que vous ne connaissez pas chez moi,poésie tous les jours et grand BIP tous les ans hors les murs pour le printemps des poètes, à 6 ans ça donne sec, ça jubile et l'oeil pétille en
disant Eluard, Prévert ou autre Guillevic

Nuageneuf 22/06/2012 17:46


 


Et bravo à la maîtresse qui a su donner à cette classe de 8 ou 7ème, (je ne connais pas l'équivalence aujourd'hui: CM quelque chose) non seulement un goût pour la poésie mais a bravé
les interdits en les faisant apprendre par cœur ! En outre, l'interprétation est une réussite : on voit à l'image, à la gestuelle et au ton que cela leur plait ! 



endeuxmots 22/06/2012 14:46


Bravo les enfants ! Bravo Obaldia !


Soleil et joie, les bienvenus !


Car chez moi, le ciel est gris et les murs tout verts.



Présentation

  • : nuageneuf.over-blog.com
  • : Poésie, Poésie pour enfant, Poésie pour la jeunesse, Textes classiques et modernes, Mémoire de la Shoah,
  • Contact

Recherche

Pages