Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 06:18

 

 

Le petit non

 

Le p'tit grain d'plomb qui faucha l'gros lapin,

Le p'tit couteau dans le cœur de Marie,

Le p'tit éclair sur l'épaul' de Firmin,

Mon Dieu ! tout ça, c'est d'la mort en série.

 

Le p'tit crochet dans la bouch' du gardon,

Le p'tit poison qui mordit l'sang d'Adèle

Le p'tit microb' dans l'intestin d'Raymond,

Mon Dieu ! tout ça, c'est d'la mort naturelle.

 

Le p'tit vent creux dans les poumons d'Julot,

Le p'tit lacet qui serra l'cou du loir,

Le p'tit marteau sur la caboch' du veau,

Mon Dieu ! tout ça, c'est d'la mort accessoire.

 

Mais le p'tit non sur les lèvres d'Anna

Quand je lui d'mande encore un peu d'amour,

Ca, c'est d'l'horreur, ça c'est d'l'assassinat,

D'la mort qui pue et d'la griff de vautour.

 

Anna, ma douc', Anna mon p'tit mouton,

Tout'les aut'morts, qu'est c'que tu veux qu'ça m'fasse ?

Mais ce p'tit non qui répond toujours non,

Ce p'tit non-là, c'est d'la mort dégueulasse.

 

 

NORGE

 

 

 

Une bonne trentaine de poèmes de NORGE déjà publiés,

c'est  ici.

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans NORGE
commenter cet article

commentaires

Cristophe 08/03/2013 19:56


Poème chanté par Juliette :


http://www.deezer.com/track/2254198

Nuageneuf 15/02/2013 09:40


 


Cher Endeuxmots,


 


Vous n'avez pas l'heur d'avoir des petits-enfants et pourtant n'êtes-vous pas en charge de ces familles déplacées auxquelles vous donnez et apportez tant ! Et avec Norge, Vincensini et Carême,
vous trouverez de quoi animer les batailles de polochons que tous nous vous souhaitons. A tantôt, l'ami !


 


 

endeuxmots 13/02/2013 18:19


C'est à lire de tels textes que je me rends compte combien je regrette de ne pas encore avoir de petits-enfants. Nous frémirions ensemble en écoutant ces histoires drôles ou terribles. Qu'il
serait excitant d'effleurer terrifiés ces histoires fantastiques tout en sachant très bien ensuite nous rassurer dans un rire complice ou une bataille de polochons.  


Cet après-midi j'ai eu le bonheur de conduire mes petits réfugiés à un spectacle de marionnettes. Les rires et les cris de ces enfants m'ont enflammé le coeur. 


"Un enfant prodige est un enfant dont les parents ont beaucoup d'imagination" Jean Cocteau . Imaginons, imaginons avec eux chaque heure ... car le temps passe si vite. 

Présentation

  • : nuageneuf.over-blog.com
  • : Poésie, Poésie pour enfant, Poésie pour la jeunesse, Textes classiques et modernes, Mémoire de la Shoah,
  • Contact

Recherche

Pages