Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 05:59

 

 

 

 

Jolimont

 

A l’ombre du gazomètre,

Vénus marchait dans l’ortie.

Une odeur de pleine mer

Coulait de sa chevelure

Où l’algue brouillait les mèches.

La sirène de la mine

Appelait éperdument

A ses tempêtes profondes

Mille marins maquillés

Qui tenaient d’une main rêche

La lampe des vierges folles.

Quelque nuage frileux

Rentrait dormir à la niche,

L’oreille basse et la langue

Pendante jusqu’au pavé.

Vénus, lumineuse et chaude,

Marchait dans l’ortie en fleur.

Elle s’appelait Minouche.

Au Minouche, que j’aimais

Tes jeunes cris dévêtus

Et les taches de rousseur

De tes cuisses de brugnon

Dans les blés de Jolimont.

 

NORGE

 

 

Gustave-Courbet.JPG

...Vénus, lumineuse et chaude,...

 

 

Gustave COURBET

Vénus. La Bacchante.

vers 1844-1849


Partager cet article

Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans NORGE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : nuageneuf.over-blog.com
  • : Poésie, Poésie pour enfant, Poésie pour la jeunesse, Textes classiques et modernes, Mémoire de la Shoah,
  • Contact

Recherche

Pages