Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 10:00

 

 

 

Le-faureuil-de-Moliere.jpg

Exposé à la Comédie-française, le fauteuil de Molière utilisé dans Le Malade Imaginaire.

 

*

 

Molière n’a pas signé la renonciation à sa profession de comédien. Le rituel du diocèse de Paris subordonne l’administration des sacrements à cette renonciation. Il ne peut donc recevoir une sépulture religieuse.

Vu la notoriété du mort, l’Église est embarrassée. Le curé de Saint-Eustache ne peut, sans faire scandale, l’enterrer en faisant comme s’il n’avait pas été comédien. Et, de l’autre côté, refuser une sépulture chrétienne à un homme aussi connu du public risquait de choquer. Le seul moyen est de s’adresser à l’archevêque qui a seul pouvoir d’interpréter son règlement en montrant que le comédien est mort en bon chrétien, qu’il avait l’intention de se confesser, qu’il en a été empêché par des contretemps. L’archevêque, après enquête, « eu égard aux preuves » recueillies, permet au curé de Saint-Eustache d’enterrer Molière, à deux conditions « sans aucune pompe et hors des heures du jour ».

 

*

 

 

 

Monsieur Molière, ici on pense à vous et

on vous adresse mille et mille

mercis !

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans billets
commenter cet article

commentaires

Nuageneuf 22/02/2013 15:03


 


 


... sans oublier évidemment parler, s'exprimer dans " La langue de Molière " !!!

Nuageneuf 21/02/2013 12:48


 


Cher Endeuxmots,


 


Au lycée, on entretenait encore la merveilleuse légende de la mort de Molière sur scène. Et cela m'a toujours beaucoup séduit. Depuis, bien des théories ont fait
jour ; le texte récapitulatif qu'en donne Wikipedia me semble très honnête sur ces heures particulières, sur les rares amitiés et les nombreuses trahisons. On s'y référera si l'on veut bien le
consulter. 


 


Convenons que l'expression "Mourir comme Molière" est devenue un apophtègme.





 

endeuxmots 18/02/2013 18:30


Suivant les usages de l'époque, le corps de Molière aurait du être mis à la fosse commune. Il semblerait cependant qu'il fut inhumé de nuit au cimetière Saint-Joseph et qu'en 1817 sa dépouille
fut transférée au Père Lachaise en même temps que celle de Jean de Lafontaine. Ils reposent depuis côte à côte.

Nuageneuf 18/02/2013 16:48


 


Que de privilèges chère Célestine, que de privilèges, la Comédie française, Geneviève Casile - qui faisait
fondre tous les garçons et sans doute plus encore les hommes par sa grâce fragile (une merveilleuse Roxane par ailleurs, comme on peut l'imaginer...), Toja, Dux et Aumont, n'en jetez plus
!...


 


Nous nous contentions des tournées provinciales du jeudi après-midi, avec le lycée. Nous eumes droit à tout Molière, Racine et Corneille de la troisième à la
terminale. C'est là que naît l'amour irraisonné du théâtre...


 


Merci encore, chère Célestine, de vos commentaires toujours avisés et surtout fidèles. Merci.


 


 

Celestine 17/02/2013 23:58


A l'âge de 12 ans, je crois,  j'ai vu Les Femmes Savantes à la Comédie Française, avec Jacques Toja dans le rôle de Clitandre, Michel Aumont, Pierre Dux et Geneviève Casile. Je suis
tombée en amour pour Molière.


Un amour qui ne s'est jamais arrêté depuis.

Présentation

  • : nuageneuf.over-blog.com
  • : Poésie, Poésie pour enfant, Poésie pour la jeunesse, Textes classiques et modernes, Mémoire de la Shoah,
  • Contact

Recherche

Pages