Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2014 6 29 /11 /novembre /2014 06:02

 

 

 

 

   Marin Sorescu  

(poète roumain, 1936-1996)

 

 

                                                 Shakespeare



Shakespeare a créé le monde en sept jours.
Le premier jour, il a créé le ciel, les montagnes et les
   gouffres de l'âme.

Le deuxième jour, il a créé les fleuves, les mers, les océans ;
Et tous les sentiments,
Il les a donnés à Hamlet, à César, à Antoine, à Cléopâtre,
   à Ophélie,
A Othello et à d'autres,
Pour qu'ils soient à eux et à leurs descendants,
Siècle après siècle.

Le troisième jour, il a appelé l'ensemble des hommes
Pour leur apprendre tous les goûts :
Goût du bonheur, de l'amour, du désespoir,
Goût de la jalousie, de la gloire, et ainsi de suite,
Jusqu'à l'épuisement des goûts.
Alors sont arrivés quelques individus de la dernière heure ;
Le créateur leur a caressé la tête avec compassion
En leur disant qu'il leur restait à devenir
Critiques littéraires
Et à contester son œuvre.

Le quatrième et le cinquième jours furent réservés au
    rire
Il a lâché les clowns
Pour faire des pirouettes;
Il a distrait les rois, les empereurs
Et les autres infortunés de la terre.

Le sixième jour, il a résolu quelques problèmes
   administratifs ;
Il a déclenché une tempête,
Et appris au roi Lear
A porter une couronne de paille.
Comme il ne restait de la création du monde que quelques
   déchets,
Il en fit Richard III.

Le septième jour, il regarda s'il avait encore quelque
   chose à accomplir.
Les directeurs de théâtre avaient couvert la terre
d'affiches ;
Shakespeare pensa qu'après tant de la labeur,
Il méritait lui aussi de voir un spectacle.
Mais, tout d'abord, parce qu'il était fatigué à l'extrême,
Il alla mourir un peu.

 

 

 

 

Une traduction d'Alain Bosquet

in Alain Bosquet.

Les cent plus beaux poèmes du monde.

Paris 1979.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans Poèmes à Lyre
commenter cet article

commentaires

Carine-Laure Desguin 12/12/2014 13:34


J'aime beaucoup les poètes roumains

Christine 01/12/2014 18:10


Je ne pourrais dire mieux que Jacques, délicieuse découverte, merci !

Jacques 29/11/2014 15:55


Du souffle, du désespoir, de l'ironie.


Avec, même en traduction, une sorte d'élégance, de "pas de côté", qui signe à mon sens la grande poésie.

Présentation

  • : nuageneuf.over-blog.com
  • : Poésie, Poésie pour enfant, Poésie pour la jeunesse, Textes classiques et modernes, Mémoire de la Shoah,
  • Contact

Recherche

Pages