Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2012 5 20 /07 /juillet /2012 04:55

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans billets
commenter cet article

commentaires

Nuageneuf 24/07/2012 16:10


Merci à Cédric et à Patrice de leurs commentaires, Luchini semble ne jamais vraiment
laisser indifférent et c'est tant mieux.


 


Hommages à la noble gente et donc à V. pour sa participation active. Je vais lui répondre dans son texte, ce sera plus simple. 


Ah, Luchini ! Un spectacle en soi, une idole new wave.
Son univers est peuplé d'amis morts (Cioran et Céline) On n’oubliera pas non plus ceux avec qui il partage sa vie, Molière en premier –à tout seigneur, tout honneur ! -, La Fontaine -et de quelle manière ! - , Valery,
Baudelaire, Rimbaud, Apollinaire, Chrétien de Troyes, son maître à jouer et à penser Louis Jouvet qui cela dit en passant a beaucoup écrit sur le théâtre et l’interprétation et j’en passe bien
entendu, tous ces auteurs, Luchini les dit sans un papier, sans un livre.

et il regarde les pêcheurs sans comprendre ce qu'ils font, alors que eux, peut-être, ne comprennent pas ce qu'il dit. Peut-être. Sans doute. Rappelons
toutefois aussi, et il n’en fait jamais état par extrême pudeur, qu’il donne tous ses spectacles gratuitement dans de très nombreuses prisons, dans des maisons d’enfants handicapés, dans des
maisons de malades atteints d’Alzheimer etc...Et on se plaira à penser que ces personnes perçoivent ce qu’il récite, chacune à sa manière.

Quel est le but de cette démonstration ? On interroge ici un homme de spectacle, un interprète pas un créateur, sur son positionnement politique, mais en quoi est-il représentatif de quelque
chose ? Cela fait-il de lui quelqu'un de génial ? Génial ? Nul le le prétend, lui encore moins, non ?
Est-ce que l'entre deux chaises de Luchini nous éclaire sur le théâtre, sur les auteurs, qui sont sa spécialité ?Chère V., votre “entre-deux chaises”
de Luchini est particulièrement bien choisi et résume idéalement une facette du personnage médiatique qu’il s’est forgé, même si désormais il semble l’avoir totalement mise au rancart.
“L’insoutenable légèreté de l’être” dirait Milan Kundera, l’homme invisible pour le coup !

Crée-t-il lui-même quelque chose de singulier ? Cette nécessité de la critique sociale, assez saine au demeurant, est sa pierre de Sisyphe. Pour
Sisyphe, la lutte elle-même vers les sommets suffit à remplir son cœur d’homme affranchi de Dieu. La réponse de Camus tient dans son excipit: “Il faut imaginer Sisyphe heureux”. Imaginons Luchini
heureux (grand éclat de rire...)


Il n'en finira jamais de chercher sa place.Oui, sans aucun doute. Comme nous tous, non ?

--
Je rappelle que l’excellent blog de V. est accessible directement depuis la liste LES CENT CIELS, sous l’appellation L’oeil de V., la Galathée de Polyphème. 

V. 24/07/2012 14:28


Ah, Luchini ! Un spectacle en soi, une idole new wave. Son univers est peuplé d'amis morts (Cioran et Céline) et il regarde les pêcheurs sans comprendre ce qu'ils font, alors que eux, peut-être,
ne comprennent pas ce qu'il dit. Quel est le but de cette démonstration ? On interroge ici un homme de spectacle, un interprète pas un créateur, sur son positionnement politique, mais en quoi
est-il représentatif de quelque chose ? Cela fait-il de lui quelqu'un de génial ? Est-ce que l'entre deux chaises de Luchini nous éclaire sur le théâtre, sur les auteurs, qui sont sa
spécialité ? Crée-t-il lui-même quelque chose de singulier ? Cette nécessité de la critique sociale, assez saine au demeurant, est sa pierre de Sisyphe. Il n'en finira jamais de chercher sa
place.

endeuxmots 20/07/2012 17:03


Sincérité décapante et méritoire dans un temps de conformité sociale omniprésente. 


Au-delà du gauche-droite , je retiens "Nous sommes des détraqués ... Le cerveau est vide donc je me remplis de textes ... il faut du désir ... l'angoisse est une expérience"


Et si le vide que je ressens avec angoisse et qui me détraque correspondait à un désir qui ne trouve pas une réponse suffisante ? Le vase est vide il peut être rempli par une eau neuve. Prise de
conscience essentielle préalable à une mutation interne ... Luchini nous surprendra encore car sa probité totale, qui le fait tant souffrir, lui permettra aussi d'atteindre la Vérité. Douloureuse
est la voie ...

Cédric 20/07/2012 10:10


J'adore !


 


 

Présentation

  • : nuageneuf.over-blog.com
  • : Poésie, Poésie pour enfant, Poésie pour la jeunesse, Textes classiques et modernes, Mémoire de la Shoah,
  • Contact

Recherche

Pages