Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2013 3 24 /07 /juillet /2013 05:00

 

 Louise-de-Vilmorin.jpeg

 

 

Viens

 

 

 

Viens, allons vivre en cachette,

Garde mon cœur sur ta main,

Ayons des amours secrètes :

Ne nous disons jamais rien.

 

 

Donne, donne…

 

 

Louise de Vilmorin

Le Sable du sablier, 1945

 

 

P.Duval-Lecamus.jpg

Pierre DUVAL-LECAMUS

La réponse ; Dame écrivant une lettre

Cherbourg, musée Thomas Henry

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans VILMORIN Louise de
commenter cet article

commentaires

Jacques 24/07/2013 23:01


Verrières.


Le salon bleu de Louise.


On la respire, gracile, profonde, libre.
Présente-passante. Libre. Toujours.


Essuie-Plume et Fourrure (les chats du dernier et prestigieux Hôte de passage) aiment ce luxe distant. Sans autre mépris, d'ailleurs, pour les mulots du château et du parc.


Le bel oiseau de Braque, près du petit bureau, c'est André qui l'a accroché.


Sous son aile, le dernier Homme admis au  Salon Bleu, écrira "La tête d'obsidienne", "Les Chênes qu'on abat", "Lazare" et mille autres feuillets, de cette écriture raffinée, qui s'enroule
tels ces "dyables" qu'il dessine souvent.


Jusqu'à ce  jour fatal de novembre.


Jusqu'aux retrouvailles avec elle, Liberté-Louise, présente, passante.


 


 


 


 


 


 

Présentation

  • : nuageneuf.over-blog.com
  • : Poésie, Poésie pour enfant, Poésie pour la jeunesse, Textes classiques et modernes, Mémoire de la Shoah,
  • Contact

Recherche

Pages