Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 05:26

 

 

 

 

Que reste-t-il…

 

Que reste-t-il de ton passage, Ulysse ?

Un vieux chant grec auquel nous avons bu.

Ulysse ! J’aurais tout aussi bien pu

Dire César, Hannibal. Le temps glisse

Lentement sur les rails de leurs exploits,

Tramway nommé non pas Désir mais Nebel.

Nebel und Nacht. Quid du renom ? J’ai froid

Jusque dedans ma charpente. Mon bel

Oranger s’est déjà flétri. Tout passe.

Tout est passé. Nous sommes encor là

Comme y furent César, Ulysse et la

Reine, laquelle était-ce ? Tout s’efface,

(S’écoule, disait l’autre avec raison.)

Et moi je dis : de ton passage, Ulysse

(Ou bien Dupont), que reste-t-il ? Saisons

D’antan, avec ou sans leurs neiges, lisses

Les traits d’Ulysse (ou de Durand). Sappho

Ne nous a laissé qu’un peu d’herbe et Jeanne

Qui fut pucelle rien que cendre. Il faut

Clore ici, ne plus trop penser, Liliane.

 

Je sais. Mais je vois que mes jours s’en vont

Et que j’irai bientôt dans le cortège

Des Césars, des Ulysses, des Dupont

Préposés à d’antan chercher les neiges.

 

 

Liliane WOUTERS

État provisoire  

 

 

Liliane Wouters est née en 1930 à Ixelles. Elle maîtrise souverainement unwouters.jpg univers poétique rare et foisonnant, d’une originalité sans vains ornements. Elle est l’auteur (seule ou avec Alain Bosquet) de plusieurs anthologies consacrées à la poésie francophone de Belgique.

 


 

 

 

 

 

 

 

On peut relire de Liliane Wouters ce poème , publié il y environ un an.

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans Poèmes à Lyre
commenter cet article

commentaires

endeuxmots 14/10/2012 15:19


Belgitude, inquiète sous les ciels gris, alors que s'écoule le temps tel l'Escaut en plaines de Flandres. Mes jours s'en vont et lente ma carcasse froide frôle les herbes folles des rivages
glacés de mes souvenirs. Merci de nous offrir ces émotions profondes. 

nuageneuf 14/10/2012 10:29


Bonjour et bienvenue Anne,


 


Très heureux que ce fort poème de Liliane Wouters vous ait autant plu. Et décidément, notre inclination à publier de très nombreux poètes belges se trouve
récompensée par l'émotion que vous avez bien voulu nous faire partager.


 


Vous êtes ici chez vous, chère Anne.


 

anne 13/10/2012 09:01


Bouleversant. merci.

Présentation

  • : nuageneuf.over-blog.com
  • : Poésie, Poésie pour enfant, Poésie pour la jeunesse, Textes classiques et modernes, Mémoire de la Shoah,
  • Contact

Recherche

Pages