Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 06:08

 

      Comme l’an dernier, la fête de Pessa’h coïncide cette année encore avec la fête des Pâques chrétiennes, qui elle commémore la résurrection de Jésus-Christ, le troisième jour après sa passion. La solennité commence le dimanche de Pâques, qui marque pour les catholiques la fin du jeûne du carême, et dure pendant huit jours. « Pâque », du latin populaire pascua, altération (par influence de pascua « nourriture », du verbe pascere « paître ») du latin écclésiastique Pascha, emprunté au grec πάσχα / páskha, lui-même emprunté à l'hébreu  Pessa'h,« il passa [par-dessus] », d'où « passage », est le nom de la fête juive qui commémore la sortie d'Égypte. D'après les Évangiles, c'est pendant cette fête juive qu'eut lieu la résurrection de Jésus ; c'est pourquoi le nom en a été repris pour désigner la fête chrétienne.

 

*   *   *    

 

 

 

      C'est donc le jour qui convient pour évoquer la mémoire de Bernard de Clairvaux et donner, après une courte biographie, un texte mystique d'une grande pureté.

 

 

Bernard de Fontaine, abbé de Clairvaux (1090 ou 1091, château de Fontaine-lès-Dijon (Dijon) – † 20 août 1153, abbaye de Clairvaux) est un moine français, réformateur de la vie religieuse. Directeur de conscience de l'ordre cistercien, il recherche par amour du Christ la mortification la plus dure. Bernard fait preuve, toute sa vie durant, d'une activité inlassable pour instruire ses moines de Clairvaux, pour émouvoir et entraîner les foules, pour allier son ordre avec la papauté et pour élaborer une idéologie militante que son ordre et toute l'église catholique mettront en œuvre.

 

 

Bernard-de-Clairvaux.jpg

 

 Je T'aimerai, Seigneur, Toi qui es ma force, mon appui, mon refuge, mon libérateur, et tout ce qui peut se dire de désirable et d'adorable. Mon Dieu, mon secours, je T'aimerai pour Tes dons et à ma mesure, qui sera certes bien au-dessous de la juste mesure, mais non pas inférieure à ma capacité d'aimer, car bien que je ne puisse donner autant que je dois, je ne saurais aller au-delà de mon pouvoir. Sans doute serai-je capable d'aimer davantage, lorsque Tu daigneras m'apporter plus d'amour, et pourtant je ne T'aimerai jamais à proportion de ce que Tu mérites.

 

Tes yeux ont vu mon imperfection, mais dans Ton Livre seront inscrits ceux qui font tout ce qu'ils peuvent, même s'ils ne peuvent faire tout ce qu'ils doivent.

Bernard de Clairvaux

Oeuvres mystiques

 

 

 

Note :

Le pape Benoît XVI, lors de son audience du 21 octobre 2009, évoque la mémoire du saint, on peut lire son texte ici

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans Poèmes à Lyre
commenter cet article

commentaires

endeuxmots 09/04/2012 14:26


"Tes yeux ont vu mon imperfection, mais dans Ton Livre seront inscrits ceux qui font tout ce qu'ils peuvent, même s'ils ne peuvent faire tout ce qu'ils doivent." Très beau. Magnifique.


Il se murmure même que Dieu, un peu fatigué par ces écritures, a remisé Son Livre dans un coin et se contente d'ouvrir les bras à ses enfants chéris. 


Bien amicalement 

Présentation

  • : nuageneuf.over-blog.com
  • : Poésie, Poésie pour enfant, Poésie pour la jeunesse, Textes classiques et modernes, Mémoire de la Shoah,
  • Contact

Recherche

Pages