Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2012 7 02 /09 /septembre /2012 05:30

 

 

 

La mer

 

C’est tout ce que nous aurions voulu faire

et n’avons pas fait,

Ce qui a voulu prendre la parole

et n’a pas trouvé les mots qu’il fallait,

Tout ce qui nous a quittés

sans rien nous dire de son secret,

Ce que nous pouvons toucher et même creuser

par le fer sans jamais l’atteindre,

Ce qui est devenu vagues et encore vagues

parce qu’il se cherche sans se trouver,

Ce qui est devenu écume

pour ne pas mourir tout à fait,

Ce qui est devenu sillage de quelques secondes

par goût fondamental de l’éternel,

Ce qui avance dans les profondeurs

et ne montera jamais à la surface,

Ce qui avance à la surface

et redoute les profondeurs,

Tout cela et bien plus encore,

La mer.

 

 

Jules Supervielle

Oublieuse Mémoire, 1949

 

 

 

Kanafawa.HOKUSAI-gif

 

(...) Ce qui est devenu vagues et encore vagues

parce qu’il se cherche sans se trouver,

Ce qui est devenu écume

pour ne pas mourir tout à fait, (...)

 

 

HOKUSAI

1760-1849

La grande vague de Kanagawa, 1831

 

 

Hokusaï est un grand peintre et dessinateur d'estampes japonaises gravées sur bois. Cette estampe est la première des 46 qui composent les Trente-six vues du mont Fuji. Cette œuvre très connue influença profondément les peintres européens tels Monet, Gauguin et Van Gogh.

L'estampe représente trois barges prises dans une forte tempête. Ces bateaux rapides servaient à transporter par mer du poisson des villages de pêcheurs vers les marchés aux poissons de la baie d'Edo. Il y a huit rameurs par embarcation, cramponnés à leurs rames qu'ils ont pris le soin de relever. Deux passagers supplémentaires sont à l'avant de chaque bateau, ce qui représente un total de trente hommes. Les barques font environ 12 mètres de long, par comparaison, on peut estimer que la vague mesure de 14 à 16 mètres de hauteur. Les marins sont pris dans une forte tempête, peut-être un typhon, et semblent avoir bien peu de chances d'en réchapper.


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans Poèmes à Lyre
commenter cet article

commentaires

endeuxmots 05/09/2012 18:00


C’est tout ce que nous aurions voulu faire


et n’avons pas fait,


Ce qui a voulu prendre la parole


et n’a pas trouvé les mots qu’il fallait,


Tout ce qui nous a quittés


sans rien nous dire de son secret,


Comme tous ces regrets qui accompagnent la perte d'un être cher. Aucun mot ne pouvait être plus juste. Troublant. Les inconscients se rencontrent certainement
dans une dimension encore mystérieuse.


Merci. Bien amicalement

Nuageneuf 05/09/2012 12:05


Chère Virginie,


 


Ce poème de Superviele serait-il donc votre "tasse" de thé, avec un "nuage" ... d'écume ?

Nuageneuf 05/09/2012 12:02


Cher ami De La Marée,


 


J'imaginai bien que ce poème de Superviele vous séduise. A vous.

Virginie. 03/09/2012 05:45


Magnifique portrait d’un échouage. Hymne à ceux qui boivent la tasse, cher Nuage. 


Si familier.

La marée 02/09/2012 13:41


"Tout cela, et bien plus encore"


 


Inépuisabilité de l'hypnotisme...


 


Très bon moment de lecture, merci.

Présentation

  • : nuageneuf.over-blog.com
  • : Poésie, Poésie pour enfant, Poésie pour la jeunesse, Textes classiques et modernes, Mémoire de la Shoah,
  • Contact

Recherche

Pages