Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 06:00

 

 

 

La Cigarette

     

    Oui, ce monde est bien plat ; quant à l’autre, sornettes.

    Moi, je vais résigné, sans espoir, à mon sort,

    Et pour tuer le temps, en attendant la mort,

    Je fume au nez des dieux de fines cigarettes.

     

    Allez, vivants, luttez, pauvres futurs squelettes.

    Moi, le méandre bleu qui vers le ciel se tord

    Me plonge en une extase infinie et m’endort

    Comme aux parfums mourants de mille cassolettes.

     

    Et j’entre au paradis, fleuri de rêves clairs

    Ou l’on voit se mêler en valses fantastiques

    Des éléphants en rut à des chœurs de moustiques.

     

    Et puis, quand je m’éveille en songeant à mes vers,

    Je contemple, le cœur plein d’une douce joie,

    Mon cher pouce rôti comme une cuisse d’oie.


 

Jules LAFORGUE

Le Sanglot de la Terre (et autres premiers poèmes), 1880

 

 

Jules Laforgue fait partie de ces poètes de la deuxième moitié du XIXe siècle au destin tragique, comme Baudelaire, Verlaine ou Rimbaud.

Inadapté à la société, malade, peu reconnu en tant que poète, il meurt à l'âge 27 ans en laissant une œuvre inachevée. Dans ce sonnet publié alors qu'il n'a que vingt ans, le poète raconte comment, fumant une cigarette, il part dans un voyage onirique qui l'éloigne du réel sordide et le conduit vers un univers imaginaire… plus plaisant. On imagine mal ce poème au programme de nos chères têtes blondes  dans leurs belles classes ensoleillées. Principe de précaution oblige…

 

*  *

 

 N.VIAL.jpg

Nicolas VIAL

L'homme qui fume

 

 

Né en 1955, Nicolas Vial à étudié à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d’Art puis à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris. Il est avant tout connu pour ses dessins de presse dans les plus grands journaux français.
Illustrateur au Monde depuis 1982, il publie également des dessins dans Le Journal du Dimanche, L'Express, Le Nouvel Observateur, Le Temps, Connaissance des Arts, Beaux-Arts, Télérama, etc.
En 2002, le public découvre pour la première fois Nicolas Vial l’artiste-peintre grâce notamment à une exposition de peintures marines au Musée National de la Marine de Paris, qui lui vaudra la distinction de Peintre officiel de la Marine en 2008.
Parallèlement, de nouvelles oeuvres étaient exposées en France et à l’étranger: New York, Los Angeles, Venise, Trieste, Zeebruge...

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans Poèmes à Lyre
commenter cet article

commentaires

endeuxmots 10/02/2013 09:27


Que de découvertes en une page !


"le méandre bleu qui vers le ciel se tord


Me plonge en une extase infinie et m'endort ..."


La cigarette a souvent été associée à la séduction diabolique. Passion fatale, irrésistible et maléfiques. Les affiches publicitaires anciennes étaient très évocatrices d'ailleurs.

Présentation

  • : nuageneuf.over-blog.com
  • : Poésie, Poésie pour enfant, Poésie pour la jeunesse, Textes classiques et modernes, Mémoire de la Shoah,
  • Contact

Recherche

Pages