Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 06:45

 

      Bientôt la rentrée !... (7 ...et  fin !)


*    *    * 

 

 

 

 

Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage

Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage,
Ou comme cestuy-là qui conquit la toison,
Et puis est retourné, plein d'usage et raison,
Vivre entre ses parents le reste de son âge !

Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village
Fumer la cheminée, et en quelle saison
Reverrai-je le clos de ma pauvre maison,
Qui m'est une province, et beaucoup davantage ?

Plus me plaît le séjour qu'ont bâti mes aïeux,
Que des palais Romains le front audacieux,
Plus que le marbre dur me plaît l'ardoise fine :

Plus mon Loir gaulois, que le Tibre latin,
Plus mon petit Liré, que le mont Palatin,
Et plus que l'air marin la doulceur angevine.

 

Joachim Du Bellay (1522-1560)

Du Bellay est au programme des classes de quatrième. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans Poésies diverses
commenter cet article

commentaires

V. 06/09/2011 23:14



Oui c'était de la chance. Il reste d'après gougueul le spécialiste du sujet ce cher Jean-Pierre. Merci pour la suite des paroles.



Nuageneuf 06/09/2011 15:59






Bonjour et bienvenue à V !


En avez-vous de la chance ! Qui n’a rêvé d’un prof. de français, fût-il un ogre, qui vous enseigne, à l’âge de la jeunesse folle, la recette du Cake d’amour, entouré de Jacques Demy,
cuisiné par Catherine Deneuve (de 1970) sur une mise en musique de Michel Legrand…


 


Le Cake d’amour de Peau d’Ane


 


Préparez votre... préparez votre pâte            


Dans une jatte... dans une jatte plate


Et sans plus de discours


Allumez votre... allumez votre four.


 


Prenez de la... prenez de la farine               


Versez dans la... versez dans la terrine


Quatre mains bien pesées


Autour d'un puits creux... autour d'un puits creusé                     


 


Choisissez quatre... choisissez quatre œufs frais


Qu'ils soient du mat'... qu'ils soient du matin frais


Car à plus de vingt jours


Un poussin sort tou... un poussin sort toujours.


 


Un bol entier... un bol entier de lait


Bien crémeux s'il... bien crémeux s'il vous plait


De sucre parsemez


Et vous amalga... et vous amalgamez.                            


 


Une main de... une main de beurre fin


Un souffle de... un souffle de levain


Une larme de miel


Et un soupçon de... et un soupçon de sel.


 


Il est temps à... il est temps à présent                     


Tandis que vous... tandis que vous brassez


De glisser un présent


Pour votre fian... pour votre fiancé


 


Un souhait d'a... un souhait d'amour s'impose


Tandis que la... que la pâte repose


Lissez le plat de beurre


Et laissez cuire une... et laissez cuire une heure


 


 


 


Et pour couronner le tout :


 


http://www.youtube.com/watch?v=-9dQysBGyPw



V. 06/09/2011 15:04



En 4ème j'avais un prof de français dont la passion était le cinéma et en particulier celui de Jacques Demy. Sans doute parce qu'il ressemblait à un ogre, il m'a donné le goût des contes et des
films chantés. Si distant de nous qu'il ait pû être, il a laissé cette trace dont il n'a probablement jamais eu aucune idée.


Préparez votre


Préparez votre pâte


Dans une jatte


Dans une jatte plate...


Bien à vous



Nuageneuf 06/09/2011 12:25






Bonjour Pierre ! Oui, ces poésies de prime enfance apprises par cœur avec la maîtresse et que l’on
récitait à l’occasion des repas de famille, juché sur une chaise, rougissant, bredouillant un peu, beaucoup…


 


 


Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite.


Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite. Il va filer.


 


Si tu veux le rattraper, cours-y vite, cours-y vite.


Si tu veux le rattraper, cours-y vite. Il va filer.


 


Dans l’ache et le serpolet, cours-y vite, cours-y vite.


Dans l’ache et le serpolet, cours-y vite. Il va filer.


 


Sur les cornes du bélier, cours-y vite, cours-y vite.


Sur les cornes du bélier, cours-y vite. Il va filer.


 


Sur le flot du sourcelet, cours-y vite, cours-y vite.


Sur le flot du sourcelet, cours-y vite. Il va filer.


 


De pommier en cerisier, cours-y vite, cours-y vite.


De pommier en cerisier, cours-y vite. Il va filer.


 


Saute par-dessus la haie, cours-y vite, cours-y vite.


Saute par-dessus la haie, cours-y vite. Il a filé !


 


Paul Fort.



pierrebx 05/09/2011 23:47



il fait parti de ces poemes que l'on s souvient par coeur...surtout le premier quatrain , comme "le bonheur est dans le prés court-y vite court-y vite..."



Présentation

  • : nuageneuf.over-blog.com
  • : Poésie, Poésie pour enfant, Poésie pour la jeunesse, Textes classiques et modernes, Mémoire de la Shoah,
  • Contact

Recherche

Pages