Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 08:05

 

 

Cherche un homme qui n'existe pas

 

Cherche un homme qui n'existe pas 

Beau 

Mais pas trop 

Doux et rude 

Paillard bien que prude 

Religieux et mécréant 

Peau de vache et bon enfant 

Fleurant le soufre et la lavande 

Végétarien aimant la viande. 

Voyageur et casanier 

Désinvolte et cavalier : 

A toutes les heures qui sonnent 

S'occupant de ma personne 

Aux grands, aux petits soins 

Surtout quand j'ai le rhume des foins 

Me procurant belle aisance 

Sans éprouver de repentance 

Point jaloux de mes soupirants 

Allons plus loin : de mes amants 

Tant il bénit mon existence! 

Faisant semblant d'être ailleurs 

Quand il m'attend chez le coiffeur 

M'amenant toujours au théâtre 

Quand c'est Antoine et Cléopâtre. 

Toujours chic, même débraillé 

Même complètement déshabillé 

Froid 

Comme Saint Eloi 

Chaud 

Quand il le faut. 

Prônant le pour et le contraire 

Trois mailles à l'endroit trois mailles à l'envers 

N'importe quoi pour me plaire. 

 

Bon. De ce pas 

Je vais aller me promener au bois 

Si quelquefois... quelquefois 

Je rencontre un homme qui n'existe pas.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans DE OBALDIA René
commenter cet article

commentaires

Thaddée 02/12/2011 23:11


Merci !

Nuageneuf 20/11/2011 10:24





Bienvenue Thaddée et merci de votre visite. Alors voici le début du secret du dimanche de René de O. :


 


 Le secret


 


« Sur le chemin près du bois


J’ai trouvé tout un trésor :


Une coquille de noix


Une sauterelle en or


Un arc-en-ciel qu’était mort.


 


À personne je n’ai rien dit


Dans ma main je les ai pris


Et je l’ai tenue fermée


Fermée jusqu’à l’étrangler


Du lundi au samedi.


 


Le dimanche l’ai rouverte


Mais il n’y avait plus rien ! »

Thaddée 19/11/2011 00:57


Obaldia! Obaldia! Obaldia! (elle lève les bras au ciel en souriant)

endeuxmots 10/11/2011 18:59



Ah si nous avions bénéficié de l'expérience de tels aînés !! Que de malentendus évités ! Hélas, nous sommes condamnés à apprendre suivant la méthode "trials and errors".


Aurais-je su ! Ce qui m'est longtemps apparu comme incohérences incompréhensibles et agaçantes m'aurait fait sourire. Amoureux transi mais souvent irrité j'en serais, je crois, devenu un amant
éclairé et probablement très agréable.


Mais, finalement, est-il possible en la matière de transmettre son expérience ? 



Présentation

  • : nuageneuf.over-blog.com
  • : Poésie, Poésie pour enfant, Poésie pour la jeunesse, Textes classiques et modernes, Mémoire de la Shoah,
  • Contact

Recherche

Pages