Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 06:03

 

 

 

 

Je mènerai mon enfant

 

 

 

 

Je mènerai mon enfant partout où je n’ai pas été

Avec lui sur du marbre blanc, dans les palais d’orient

Je rirai aux gens de couleur

Et aussi sous le soleil clair qui éclaire toute la Terre

Pour ceux qui n’ont jamais pu faire tout ce que j’ai fait,

Pour ceux qui n’ont pas vu

Tout ce que j’ai vu.

 

 

PAUL ELUARD

 

 

 

Picasso.Homme-portant-un-enfant-1965.jpg

PICASSO

Homme portant un enfant, 1965

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Nuageneuf http://nuageneuf.over-blog.com/ - dans ELUARD Paul
commenter cet article

commentaires

Nuageneuf 24/03/2013 09:59


 


Chère Célestine,


 


Le pianiste noir d'Amazone nous rappelle cette note d'humour juif délicieuse. Après un concert, Arthur Rubinstein est assailli dans sa loge d'admirateurs/trices et autres
louangeurs/geuses. On imagine aisément l'ambiance surchauffée.


Une dame très snob, diamentée et visonnée, s'époumone :


- Aaahhh ! Maître, vous avez joué comme un dieu !


- Merci Madame, lui répond Rubinstein. Mais Dieu ne joue pas du piano.


 


 

Nuageneuf 24/03/2013 09:48


 


Chère Célestine,


 


Merci ne nous orienter vers ces paroles de Perret manifestement inspirées et en symbiose avec le dessein d'Eluard ; le thème est classique. 


 


On verra le fleuve Amazone, voila qui appelle le très beau roman de Maxence Fermine qui n'a pas écrit que Neige ou L'Apiculteur.
Dans Amazone, il nous entraine dans un périlleux voyage en compagnie d'un noir qui descend le fleuve sur un radeau en jouant du piano sur un piano blanc... Rien que ça !...


On aime les harengs crus, particulièrement s'ils sont accompagnés de Mosel Wein même si l'association proposée par Perret peut surprendre quand on connait la haine
viscérale qui existe encore aujourd'hui entre les hollandais et les allemands. Mais bon, quelqu'un qui boit du Mosel Wein en Hollande ne peut être foncièrement mauvais. 


 


 


 

Nuageneuf 24/03/2013 09:28


 


Chère Stella,


 


Merci de votre présence fidèle et heureux de lire votre inclination pour Eluard. Voudriez-vous vous abreuver d'une quarantaine de poèmes
supplémentaires ? Vous les boirez en cliquant ici...


Revenez souvent !


 



Nuageneuf 24/03/2013 09:20


 


Cher Marc Lefrançois,


 


C'est un grand honneur pour Nuageneuf de lire votre commentaire et votre éloge à la poésie de Paul Eluard. Merci beaucoup.


 


On incitera vivement nos lecteurs à vous rendre visite sur votre blog en cliquant ici


Vos articles sont toujours savoureux et celui de ce dimanche sur le Kamasoutra vaut son pesant d'or !


Bien cordialement.


 



Celestine 23/03/2013 22:27


Je pense à la chanson de Pierre Perret:


Je t´amènerai sécher tes larmes
Au vent des quatre points cardinaux,
Respirer la violette à Parme
Et les épices à Colombo.
On verra le fleuve Amazone
Et la vallée des Orchidées
Et les enfants qui se savonnent
Le ventre avec des fleurs coupées...


Allons voir la terre d´Abraham.
C´est encore plus beau qu´on le dit.
Y a des Van Gogh à Amsterdam
Qui ressemblent à des incendies.
On goût´ra les harengs crus
Et on boira du vin de Moselle.

Stella No. 23/03/2013 12:15


Magnifique en effet!

Marc Lefrançois 23/03/2013 10:27


C'est très beau... Eluard était un vrai génie poétique!

Présentation

  • : nuageneuf.over-blog.com
  • : Poésie, Poésie pour enfant, Poésie pour la jeunesse, Textes classiques et modernes, Mémoire de la Shoah,
  • Contact

Recherche

Pages