Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 05:10

 

 

 

 


Air vif

 

 

J’ai regardé devant moi

 

Dans la foule je t’ai vue

 

Parmi les blés je t’ai vue

 

Sous un arbre je t’ai vue

 

Au bout de tous mes voyages

 

Au fond de tous mes tourments

 

Au tournant de tous les rires

 

Sortant de l’eau et du feu

 

L’été l’hiver je t’ai vue

 

Dans ma maison je t’ai vue

 

Entre mes bras je t’ai vue

 

Dans mes rêves je t’ai vue

 

Je ne te quitterai plus.

 

 

 

 

 

PAUL ELUARD

Derniers poèmes d’amour, 1963

 


ken-merfeld.jpg
Photo ©Ken Merfeld
* *
BB-S.Frey.G.Clouzot.jpg
Brigitte Bardot, Samy Frey
La Vérité
H.G.Clouzot

Partager cet article

Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans ELUARD Paul
commenter cet article

commentaires

Nuageneuf 22/04/2013 16:11


 


Chère Christine,


 


Merci de votre commentaire. Les questions que vous soulevez nécéssiteraient un débat très savant, compte tenu du contexte dans lequel Zénon prononce cette
phrase.


L'Œuvre au noir est un texte particulièrement difficile et touffu qui demande une connaissance approfondie de ce XVIe siècle et des personnages historiques.
Vous le semblez bien connaître et c'est peut-être plutôt à vous de nous éclairer plus avant sur le parcours de Zenon.


"Les poètes sont maîtres dans l'Art de nous faire croire à
l'impossible...


ou pas ?" 


demandez-vous fort justement. Je ne sais. Ce que je sais, ou ce que je perçois en tout cas, à vivre en poésie, c'est que le poète ne cherche pas à nous faire croire
l'impossible. Ou alors, à nous faire croire l'impossible possible. L'exemple du poème de Paul Eluard donné aujourd'hui l'atteste. Quelques mots suffisent pour faire fleurir l'amour. Où peut-on
déceler la moindre surpercherie dans ce poème ? Contentons nous et réjouissons nous en l'affaire de lui faire ce crédit.


 


 

Christine 21/04/2013 17:27


Vous autres poètes avez fait de l'amour une immense imposture : ce qui nous échoit semble toujours moins beau que ces rimes accolées comme deux bouches
l'une sur l'autre.
Marguerite Yourcenar(L'Œuvre au Noir)


Les poètes sont maîtres dans l'Art de nous faire croire à l'impossible...


ou pas ?


Qui d'autre que Marguerite Yourcenar aurait pu aussi bien l'écrire ?

Présentation

  • : nuageneuf.over-blog.com
  • : Poésie, Poésie pour enfant, Poésie pour la jeunesse, Textes classiques et modernes, Mémoire de la Shoah,
  • Contact

Recherche

Pages