Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 05:55

 

 

Il est attesté que ce monologue d'Edouard Baer dans Astérix et Obélix, mission Cléopâtre est une improvisation. La caméra continua de tourner - on remarque que Jamel Debbouze semble agacé - et Alain Chabat décida d'inclure in extenso cette scène devenue "culte", à la stupéfaction d'Edouard Baer d'ailleurs, qui se plait parfois à narrer l'anecdote. 

 

 

Claude Rich (Panoramix) :

"C'est une bonne situation, scribe ?"

 

Edouard Baer (Otis) :

"Vous savez, moi je ne crois pas qu'il y ait de bonne ou de mauvaise situation. Moi, si je dois résumer ma vie aujourd'hui avec vous, je dirais que c'est d'abord des rencontres. Des gens qui m'ont tendu la main, peut-être à un moment où je ne pouvais pas, où j'étais seul chez moi. Et c'est curieux de se dire que les hasards, les rencontres forgent une destinée... Parce que quand on a le goût de la chose, quand on a le goût de la chose bien faite, le beau geste, parfois on ne trouve pas l'interlocuteur en face je dirais, le miroir qui vous aide à avancer. Alors ce n'est pas mon cas, comme je disais là, puisque moi au contraire, j'ai pu : et je dis merci à la vie, je lui dis merci, je chante la vie, je danse la vie... Je ne suis qu'amour ! Et finalement, quand beaucoup de gens me disent "Mais comment fais-tu pour avoir cette humanité ?", je leur réponds très simplement, je leur dis que c'est ce goût de l'amour qui m'a poussé aujourd'hui à entreprendre une construction mécanique, mais demain qui sait ? Peut-être seulement à me mettre au service de la communauté, à faire le don, le don de soi..."

 

 

                                  

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans Poèmes à Lyre
commenter cet article

commentaires

Celestine 19/01/2013 16:27


 


Porter haut le regard...


Les grands esprits se rencontrent.


http://celestinetroussecotte.blogspot.fr/2012/02/regarder-haut-et-loin.html

Celestine 19/01/2013 16:25


MON copain Cyrano! mais les amis de mes amis sont mes amis...

Nuageneuf 09/05/2012 14:34


Chère Virginie,


 


"Bref, porter haut le regard, quitter le point de fixation ventral, échapper à l’admiration
béate de son petit nombril."


 


Mon copain Cyrano n'aurait pas moqué votre envoi !

Virginie 09/05/2012 11:42


Cher Patrice,


 


Merci pour ce commentaire élogieux.


Qui parle ? Moi et mes élèves, bien sûr. 


Ils m’inspirent - ainsi que les blogues de qualité tel que celui-ci - il faut croire. 


Petit regret technique mais d’importance : 


« S’élever sans tomber dans la fausse toute puissance. » eut été préférable - peut-être, sans doute - à


« S’élever sans tomber dans une fausse toute puissance. ».


 


Bien à vous, Virginie.

endeuxmots 09/05/2012 08:54


@Virginie.


Merveilleuse réponse ! Brillantissime exercice, réusssi avec une élégance époustouflante !


Dans ces moments bénis, qui parle ? 


Patrice

Virginie 08/05/2012 10:56


Fort juste, une fois encore, cher Nuage,


 


Emanciper, c’est faire passer sa passion de la littérature, développer les enjeux de l’écriture, jouer avec la langue, s’y exercer, s’y frotter dans une attitude humaine mesurée, en toute
humilité, sans s’interdire la fierté ressentie d’avoir écrit – créé - en commun un texte de grande qualité.  S’élever sans tomber dans une fausse toute puissance. Cela permet d’allier le
plaisir au sérieux, l’intellectualisme à la sensibilité, le singulier au groupe. Bref, de porter haut le regard, de quitter le point de fixation ventral, d’échapper à l’admiration béate de son
petit nombril.


 


Astérix et Obélix – adeptes inconditionnels de l’évasion fiscale - en rentent coi.

Présentation

  • : nuageneuf.over-blog.com
  • : Poésie, Poésie pour enfant, Poésie pour la jeunesse, Textes classiques et modernes, Mémoire de la Shoah,
  • Contact

Recherche

Pages