Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 06:52

 

      Surligner : marquer un texte avec un surligneur

 

 

 

" L'accès au livre, plus que tout, réclame des passeurs : on vient au livre parce que quelqu'un vous y conduit. Et cela durant toute la vie. Combien de fois avons-nous lu, et souvent aimé, un livre parce qu'il nous venait de quelqu'un que nous aimons, en qui nous avions confiance ? Mieux : qui nous avait fait, dans tous les sens, le don de ce livre."

 

 

Danielle Sallenave

Nous, on n'aime pas lire, 2009

 

 

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans billets
commenter cet article

commentaires

Nuageneuf 20/02/2012 16:59





Lequel d’entre nous n’est pas victime de son enthousiasme à faire partager un livre qu’il aime et dans la plupart des cas à ne plus voir revenir ? Mais heureusement désormais existent des
collections de poche à prix très abordables. La solution que j’ai adoptée est d’acheter le nombre de livres requis et de les offrir alentour…Ainsi pas de déception, qu’ils soient finalement lus
ou pas.


Comme Danièle Sallenave le souligne, ce sont bien les passeurs de notre adolescence que nous devons louer. Ils ont souvent été à
l’origine de notre goût de lire en nous faisant découvrir mille et une merveilles, de celles qu’on nous taisait à l’école, index oblige – à mon époque ( !!).


Je n’ai pas lu le Goncourt de l’an dernier mais Alexis Jenni a du génie (!). Saviez-vous, cher Soluto, qu’il tient un blogue ? Voici l’adresse : http://jalexis2.blogspot.com/


Jenni est un dessinateur qui ne devrait pas vous déplaire. J’étais persuadé, après son Goncourt, qu’il abandonnerait. Que nenni ! Ce prof. de biologie est décidément un sacré bonhomme.

Soluto 17/02/2012 10:17


Je suis un passeur malheureux. Combien de fois, au dessert, parce que je m'enflammais, suis-je allé chercher dans les étages un ouvrage pour le prêter à celui ou à celle qui, je le croyais
pourtant, partageait par avance mon enthousiasme? J'ai dispersé des Louis-René des Forêts, des Larbaud, des Queneau, des Astérix (les meilleurs, ceux du milieu de la série, avec un Gosciny au
sommet de son art et un Uderzo virtuose) que je n'ai jamais revus! Pire! ils n'ont pas été lus! J'en suis sûr... Et je ne vous parle pas des catalogues d'exposition chargés de souvenirs, que je
ne retrouverai jamais chez les soldeurs... Alors maintenant je me méfie... Je ne passe plus; je suggère, j'évoque, je fais du mystère... A la question "tu l'as?" ma réponse est invariable (sauf
pour les plus belles ou les vrais mordus...) "Bien sûr, mais je ne peux pas te le prêter! je l'ai annoté" Ce qui est d'ailleurs souvent vrai... 


Mais je suis injuste... J'ai aussi rencontré des passeurs au bon moment de l'adolescence. Ils m'ont donné plus que des livres, ils m'ont inoculé l'envie de les lire...Sans ces rencontres Molière,
Flaubert et Céline seraient restés des auteurs intimidants, pour les binocleux, et je n'aurais pas compris à quel point ils sont neufs et décapants... Passons, passons...


Ah, dites? avez-vous lu "L'art français de la guerre"? Je suis en plein dedans...


A très bientôt et bonne continuation pour votre impeccable blog...

Présentation

  • : nuageneuf.over-blog.com
  • : Poésie, Poésie pour enfant, Poésie pour la jeunesse, Textes classiques et modernes, Mémoire de la Shoah,
  • Contact

Recherche

Pages