Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 06:03

 

 

 

 

La maîtresse d’ordre

 

 

Garçon manqué me surnommait-on, parce que je préférais les jeux des garçons à ceux des filles, le saut et le cache-cache aux soins des poupées. Et cependant j'aime être une femme ; porter les enfants, les pousser au jour, les allaiter et veil­ler de près, de loin sur leur croissance. Vivre avec autrui sans devoir prouver ma puissance ni assu­rer mon emprise. Cet acquiescement ne m'empê­che pas de déplorer les servitudes du quotidien côté femme : ainsi l'ordre à l'intérieur d'une famille nombreuse et remuante n'a cessé de faire question. Mieux vaut en rire qu'en pleurer.

 

En ouvrant une porte du secrétaire, une pile de feuillets s'est effondrée. Cette fois, c'est trop. Il faut tout sortir, trier, classer, liquider. Garder le moins possible. Créer le vide pour permettre d'autres pleins. Allons-y pour les grandes manoeuvres domestiques. Je vais sacrifier au dieu de l'ordre qui doit régner sur les maisons bien tenues ; il permet une existence simplifiée, renou­velée.

 

Sait-on ce qu'on fait en touchant ainsi à la vie accumulée, comprimée dans un espace res­treint ? C'est tout le passé qui saute au visage, à la mémoire : photos d'enfants jugées trop peu réussies pour figurer dans l'album de famille et qui restituent des expressions oubliées ; traces de voyages, d'engagements sociaux dont on avait perdu jusqu'au souvenir ; lettres d'amis, morts depuis ; adresses utiles devenues inutilisables ; ordonnances périmées sans qu'on s'en soit porté plus mal ; crayons rongés jusqu'à l'os. On se croit au bout de la boîte aux trésors et les rainures révèlent encore une pièce de monnaie, un sou­venir pieux, un cachet d'aspirine émietté. Traces de jours enfouis, enfuis. L'envie prend de s'arrêter à chaque pas, chaque pièce, de relire, de comparer les dates, de mettre en perspective. Mais l'heure tourne et le propos était — il faut que je m'en souvienne et m'y tienne — de faire le vide.

 

Petite concession : ce que je ne peux vraiment pas me résoudre à détruire ou jeter, je vais l'enfer­mer dans une boîte à chaussures que je range­rai dans un placard pour le temps où je ne pour­rai plus bouger, où je m'ennuierai, où j'aurai besoin d'alimenter ma mémoire... mais ce n'est pas aujourd'hui demain. J'ai besoin de me secouer énergiquement : avance ! Rien ne meurt, tout demeure, quelque part. Faire place pour pré­parer le lit de la vie, celle qui se presse à la porte. Refuser de s'encombrer, de se figer. Le débat intime est permanent : Ce catalogue pourrait être utile à un enfant, comme documentation... Alors, donne-le tout de suite, distribue au lieu de laisser moisir ici.

 

 

 

Colette NYS-MAZURE

Célébration du quotidien

 

 

 

 

 

Rik-WouterscCorma.jpg

Sculpture de Rik Wouters

Soucis domestiques, 1913

Cologne, Rheinpark.

 

 

Rik Wouters est un peintre et sculteur belge (1882-1916)

 

 

 

De Colette Nys-Mazure, on relira aussi :

 

Aimée-aimante

 

D'une vie de femme

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans Poèmes à Lyre
commenter cet article

commentaires

Nuageneuf 16/11/2013 22:07


 


Merci à tous de vos passages!


 


Bienvenue à Un petit Belge! Bien entendu on ira lire sur son blog les relations qu'il donne de cette bien chère
et talentueuse (et non tueuse de talent, il s'en faut!) Colette Nys-Mazure.

Un petit Belge 15/11/2013 20:04


Colette Nys-Mazure est une Grande Dame de la littérature belge que j'ai déjà eu la chance de rencontrer. Vous trouverez plusieurs articles sur elle sur mon blog. Bon week-end.

Max 15/11/2013 19:24



Max 15/11/2013 19:20



icilondres 15/11/2013 07:19


Carpe Diem


Bien à vous Nuageneuf.

Présentation

  • : nuageneuf.over-blog.com
  • : Poésie, Poésie pour enfant, Poésie pour la jeunesse, Textes classiques et modernes, Mémoire de la Shoah,
  • Contact

Recherche

Pages