Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2013 4 09 /05 /mai /2013 04:51

 

 

 

Colette-N-M.jpg 

 

 

 

 

D'une vie de femme

 

 

Elle s'en va parfois. Loin des autres, tous. Se donne congé, se livre à elle-même au ventre d'une maison très étrangère, le long d'une berge, au feuillu des forêts. Se retire pour éprouver si la vie la traverse encore. Faut-il émonder, greffer, tailler ? Table rase. Autour d'elle, murmure, soupçons. Elle n'en prend pas ombrage. Qui éclairerait-elle si elle n'y voyait plus ? Elle glisse en ses limbes. En remontera un fil ténu ou de bruissantes étoiles.

 

 

*

 

 

Je vous écris d'une vie de femme


Elle a la tête sur les épaules, dit-on. Elle l'a aussi dans les nuages, parfois même dans les étoiles. Le plus souvent dans l'armoire à provisions ou dans la machine à laver : elle se penche vers le hublot pour happer le linge à faire sécher, repasser, vérifier, ranger. Elle a les mains dans l'eau froide de la salade, l'eau trop chaude des vaisselles, l'eau sale des seaux de nettoyage. Elle a les pieds sur terre : dans les mules qui glissent autour des lits d'enfants ou sur les talons des comédies mondaines.

Elle a le corps dru et solide pour grimper et dévaler les escaliers, de la cave au grenier, du parc à voitures souterrain au bureau des allocations familiales ; pousser vigoureusement le chariot entre les rayons du supermarché. Pour étreindre l'homme et abriter ses petits.

Mais parfois elle voudrait être une, être libre et légère ; sans personne qui pèse ou s'accroche, sans voix qui appelle ou quémande. Courir les mains nues, nager loin, rencontrer pour rien, pour le seul plaisir de l'échange sans intention. Elle aimerait se remembrer. Elle rêve de partager. Tout. Et pas seulement les miettes.

 

 

COLETTE NYS-MAZURE    

Célébration du quotidien

 

 

 

Colette Nys-Mazure est née à Wavre en Belgique. Longtemps professeur de lettres, elle anime des ateliers de lecture, d'écriture, collabore à différentes revues et aime faire connaître la littérature de son pays au-delà des frontières.

Poète, nouvelliste, essayiste, elle écrit volontiers en correspondance avec des peintres, des musiciens de par le monde. Ses textes ont été traduits en plusieurs langues.


Partager cet article

Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans Textes à Lyre
commenter cet article

commentaires

Patrick Mandon 10/05/2013 20:07


Cher Jean-Michel, vous ne faites pas que transmettre, vous révélez : je ne connaissais pas cette femme, qui écrit si remarquablement, si simplement. 


Je vous salue, cher ami, et je vous remercie.

Nuageneuf 10/05/2013 18:30


 


Bonjour Célestine,


 


J'espère que ce texte parle tout autant, si ce n'est plus, aux hommes qui auraient tendance à se complaire dans la catégorisation... Madame Nys Mazure est essentiellement poète
et de surcroît, jusqu'il y a deux ans, l'enseignait encore en fac à de vieux enfants dont j'ai eu la chance de faire partie, sur les conseils avisés d'un professeur de français.


 


C'est toujours elle qui sans le savoir me communiqua le virus Paul Vincensini il y a bien longtemps; cela a abouti des années plus tard à une découverte incroyable, celle de
Gaele, petite-fille et ayant droit de son grand-père. Elle vient de faire rééditer Archiviste du vent, dont j'ai parlé déjà et dont je reparlerai
prochainement.


 


Merci pour votre bienveillance et votre fidélité. 


 

Celestine 09/05/2013 19:21


Un texte qui doit parler à bien des femmes...bien que je me sois toujours sentie libre dans ma tête, il est une épriode de la vie où celle-ci nous happe.mais c'est pour mieux nous relâcher, mon
enfant!

Présentation

  • : nuageneuf.over-blog.com
  • : Poésie, Poésie pour enfant, Poésie pour la jeunesse, Textes classiques et modernes, Mémoire de la Shoah,
  • Contact

Recherche

Pages