Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2013 4 11 /07 /juillet /2013 05:30

 

 

 

 

 

Claude Vigée traduit en français un poème en dialecte d’Adrien Finck qui s’intitule Afin qu’il en demeure quelque chose et qui commence ainsi :

 

 

 

Je parle une langue

Que personne, bientôt, ne parlera plus

Et avant que le temps vienne à manquer

Je dis encore

Comment tout s’appelle

Et je le mets par écrit

Afin qu’il en subsiste quelque chose

 

(...)

 

 

 

*   *   *

 

 

 

Petite Chanson d’Automne – Herbschtliédel. 

 

Epfel schdripse,

nusse gràche,

d’kàtze hüpse

éwer d’làche,

schdiff schdelze d’hund

uff de nàsse pfoode,

durich de schwäre lämegrund,

én de gräwle glückse

gléckli d’grodde;

nààchtlàng bàtscht’s

uff de kérichhoftbodde,

s’raajt lîsli éns müül

vun de junge doode.

 

Claude VIGEE

 

 

 

Eléments réunis par Jean-Claude Trutt, extraits de son œuvre Voyage autour de ma bibliothèque.

 

 

 

maison.jpg

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans Poèmes à Lyre
commenter cet article

commentaires

Nuageneuf 17/10/2013 08:50


 


Chère Célestine,


 


Mieux vaut tard etc.. Votre question est restée sans réponse et nous en sommes confus. On rêve de votre pardon.


Cette langue est de l'alsacien. Et ne vous avisez pas d'avancer qu'il s'agit d'un dialecte, l'alsacien est une langue bien vivante et très utilisée.


 


 

Celestine 11/07/2013 23:54


Quelle est cette langue étrange que je ne connais point?

Présentation

  • : nuageneuf.over-blog.com
  • : Poésie, Poésie pour enfant, Poésie pour la jeunesse, Textes classiques et modernes, Mémoire de la Shoah,
  • Contact

Recherche

Pages