Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2013 6 21 /12 /décembre /2013 06:04

 

 

 

 

"La liste de Schindler"

 

Ce que je reproche fondamentalement à Spielberg, c'est de montrer l'Holocauste à travers un Allemand. Même s'il a sauvé des juifs, ça change complètement l'approche de l'Histoire. C'est le monde à l'envers... Shoah interdit beaucoup de choses, Shoah dépossède les gens de beaucoup de choses, Shoah est un film aride et pur. Dans Shoah, il n'y a aucune histoire personnelle. Les survivants juifs de "Shoah" sont des survivants d'une espèce particulière ; ce ne sont pas n'importe quels survivants, mais des gens qui étaient au bout de la chaîne d'extermination et qui ont été les témoins directs de la mort de leur peuple. Shoah est un film sur la mort ; pas du tout sur la survie.

Aucun des survivants de Shoah ne dit "je". Aucun ne raconte son histoire personnelle : le coiffeur ne dit pas comment il s'est échappé à Treblinka après trois mois de camp, ça ne m'intéressait pas et ça ne l'intéressait pas. Il dit "nous", il parle pour les morts, il est leur porte-parole. Quant à moi, je voulais construire une structure, une forme qui vaille pour la généralité du peuple. C'est tout le contraire de Spielberg, pour qui l'extermination est un décor : le noir soleil aveuglant de l'Holocauste n'est pas affronté.

On pleure en voyant La liste de Schindler ? Soit. Mais les larmes sont une façon de jouir, les larmes, c'est une jouissance, une catharsis. Beaucoup de gens m'ont dit : "Je ne peux pas voir votre film, parce que, probablement, voyant Shoah, il n'y a pas possibilité de pleurer."

D'une certaine manière, le film de Spielberg est un mélodrame, un mélodrame kitsch. On est pris par cette histoire d'escroc allemand, rien de plus. En tout cas, bien que passant aux yeux de beaucoup pour sioniste, jamais je n'aurais osé donner des "coups de marteau" pareils à ceux qu'assène Spielberg à la fin de sa Liste de Schindler. Avec cette grande réconciliation, la tombe de Schindler en Israël, avec sa croix et les petits cailloux juifs, avec la couleur qui est arrivée pour insinuer l'hypothèse d'un happy ending... Non, Israël n'est pas la rédemption de l'Holocauste. Ces six millions ne sont pas morts pour qu'Israël existe. La dernière image de Shoah, ce n'est pas ça. C'est un train qui roule, interminablement. Pour dire que l'Holocauste n'a pas de fin.

 

 

(Le Monde, 3 mars 1994).

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans SHOAH
commenter cet article

commentaires

sur ma liste de films à voir 10/06/2016 17:49

J’aurais bien aimé voir ce genre de scénario dans un film ! Et dire que j’en ai tellement de liste et je n’ai jamais encore vu une histoire comme celle-là ! C’est dingue quoi !

Nuageneuf 10/02/2014 17:56


Bonsoir Carlo,


 


Merci de votre passage.


C'est là une forte émotion pour moi de savoir que vous mettez un lien et colportez cette communication à vos élèves. Transmettre, transmettre est tout mon objet.
Merci d'y contribuer par votre action.


 


Amitiés

memoiresdeprof.over-blog.com 09/02/2014 12:38


Je m'en saisis et je colporte!


J'ai créé un lien vers mon blog pour l'anniversaire de la Shoah


http://memoiresdeprof.over-blog.com/article-giornata-della-memoria-122263317.html


Carlo

Max 24/12/2013 20:22


NOUS vous souhaitons un Noyeux Joel, on sait jamais, ça peut servir...C'est donc nuages neufs...C'est ouf votre réponse!


Et ... ceci


 


http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=190918.html


 

Max 24/12/2013 20:14


NOUs prenons acte... pfff

Nuageneuf 24/12/2013 12:07


Cher Max,


 


Le " Nous " employé dans Nuageneuf est ce qui s' appelle un Nous de modestie. Nous reçûmes cet enseignement et l'appliquons avec naturel et
simplicité. Il a en outre l'avantage de pas faire tomber le redacteur dans les fanges du tout à l'ego. Bien amicalement.

Max 22/12/2013 20:47


Nous ??? Vous êtes combien...

Nuageneuf 22/12/2013 10:43


Merci à toutes et tous pour votre participation à ce texte difficile.


 


note à Max:


Aucune censure sur Nuageneuf. Ce serait un comble ou pis, bien mal nous connaitre.

Max 21/12/2013 21:59


Faut pas dire... c'est clair.


Je recommencerai pas, mais je n'en pense pas moins et surtout plus!


Pourquoi donc que mon message de paix n'est pas publié???


 

Max 21/12/2013 21:54


Voir ce qui se passe encore en 2013, ne soyez pas indigné(e)s vous avez choisi !


 


Je recommence ...



Max 21/12/2013 21:51


Mon commentaire ne passe pas...

Max 21/12/2013 21:45



Celestine 21/12/2013 21:33


Le monde à l'envers, c'est un peu exagéré...il a bien dû y avoir, par ci par là, quelques allemands ayant fait preuve d'humanité. Cela n'inverse ni n'affaiblit pour autant le sens de
l'histoire...àmon sens. Le message de Shoah reste unique. Mais je n'ai pas vu la Liste.

Jacques 21/12/2013 14:20


"...nous sommes tous morts là-bas" dit le vieux tailleur.


Accepter de parler, c'eût été " parler pour les morts". Ce que fait et réussit le film.


Le vieux tailleur et Lanzmann affirment exactement la même évidence.


Expriment le même saisissement :


"...l'Holocauste n'a pas de fin". Au flanc de l'humanité, la plaie saigne,


"interminablement".


Et dans les yeux du vieux tailleur le train n'a pas cessé de rouler.


.


 


 

icilondres 21/12/2013 08:30


Je me souviens...
d'un vieux tailleur que j'aimais tant...
j'étais jeune, j'étais bête en ce temps là...
je lui posais sans cesse des questions sur la Shoah...
Il me souriait tendrement comme à sa petite fille
mais ne répondait pas...
effrontée, je continuais, j'insistais mais pourquoi, pourquoi...
Et puis un jour, lassé sans doute, il me dit :
 


Je ne peux pas te répondre ma fille
parce que nous sommes tous morts là-bas.


Amitiés.


 

Présentation

  • : nuageneuf.over-blog.com
  • : Poésie, Poésie pour enfant, Poésie pour la jeunesse, Textes classiques et modernes, Mémoire de la Shoah,
  • Contact

Recherche

Pages