Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 06:04

 

 

 

 

 

 

J'étais couché sur la pierre, en ce temps-là, tu sais, sur les dalles de pierre ; et près de moi étaient couchés les autres, ceux qui étaient comme moi, les autres, ceux qui étaient autres que moi et tout à fait pareils, les cousins et les cousines...

 

 

Paul CELAN

Entretien dans la montagne

 

 

 

 

Kiefer--Ordre-de-la-Nuit-1970.jpg

 

J'étais couché sur la pierre, en ce temps-là,

tu sais, sur les dalles de pierre ...

 

 

 

 

Anselm Kiefer

 

Ordres de la Nuit

(Die berühmten Orden der Nacht)

1997

 

Acrylique et émulsion sur toile

Musée Guggenheim Bilbao

 

 

Dans ses productions et œuvres réalisées entre 1995 et 1996, on le voit allongé par terre, comme un cadavre. Dans les [célèbres] Ordres de la nuit (Die Berühmten Orden der Nacht, 1997) - voir la toile ci-dessus -, Anselm Kiefer se reproduit lui-même comme une figure solitaire allongée sur un sol sec et craquelé, sous l'immense manteau des étoiles. Anselm Kiefer est fasciné par le firmament nocturne et les différentes interprétations dont il a fait l'objet tout au long de l'histoire, et en particulier celles qui le décrivent comme un royaume divin et mystérieux qui nous ramène à nos origines et à notre destin. « La spiritualité », explique l'artiste, « consiste à connecter avec une connaissance plus ancienne et à essayer de trouver un fil conducteur entre les raisons qui nous poussent à chercher le ciel. Le ciel est une idée, une partie de [...] d'une connaissance ancienne »[1].


1. Michael Auping. Anselm Kiefer: Heaven and Earth, New York, Prestel, 2005, p. 166, p. 168.

 

 

 

Relire Celan

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Nuageneuf http://nuageneuf.over-blog.com/ - dans CELAN Paul
commenter cet article

commentaires

endeuxmots 27/02/2013 11:52


La concordance est en effet parfaite. 

Nuageneuf 25/02/2013 16:21


 


Cher Endeuxmots,


 


Francine Mayran, dont Nuageneuf suit avec passion le parcours assez extraordinaire, n'a jamais caché avoir été à ses débuts influencée par les
œuvres d'Anselm Kiefer.


 


On soulignera en outre l'incroyable adéquation entre le poème de Celan et la toile de Kiefer, au point qu'on pourrait penser que la toile est l'illustration exacte
des mots de Celan.


 


Bien à vous.


 

endeuxmots 24/02/2013 18:51


La palette qu'a utilisée ici le peintre A. Kiefer, ressemble à s'y méprendre à celle de Francine Mayran ! 


Quant au firmament, il me plaît souvent de penser qu'il fut le premier support des interrogations de l'humanité naissante.


Au cours de ma carrière, j'ai eu l'occasion de découvrir cette mystérieuse fascination dans des circonstances particulières, dignes d'André Malraux. "Allongés côte à côte sur un lit de fougères,
nous contemplions entre la cime des arbres, trois étoiles en alignement parfait. Il m'avait parlé du baudrier d'Orion. Je m'en fichais. Mes sens étaient aux aguets, guettant le moindre
craquement. Le regard sur l'infini, je serrais malgré moi les poings, prêt à bondir sur l'ombre qui surgirait de la nuit. L'aube me réveilla. Clerq bouclait son paquetage sans m'accorder le
moindre regard."


Bien amicalement


 

Présentation

  • : nuageneuf.over-blog.com
  • : Poésie, Poésie pour enfant, Poésie pour la jeunesse, Textes classiques et modernes, Mémoire de la Shoah,
  • Contact

Recherche

Pages