Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 05:15

 

 

 

En bref, L’écume des jours c’est l’histoire très poétique d’un jeune homme idéaliste et inventif, Colin, qui rencontre Chloé, une jeune femme semblant être l’incarnation d’un blues de Duke Ellington. Leur mariage idyllique tourne à l’amertume quand Chloé tombe malade d’un nénuphar qui grandit dans son poumon. Pour payer ses soins, dans un Paris fantasmatique, Colin doit travailler dans des conditions de plus en plus absurdes, pendant qu’autour d’eux leur appartement se dégrade et que leur groupe d’amis, dont le talentueux Nicolas, et Chick, fanatique du philosophe Jean-Sol Partre, se délite.   

 

 

 

extrait :

 

Le vent se frayait un chemin parmi les feuilles et ressortait des arbres tout chargé d'odeurs de bourgeons et de fleurs. 
 

(...)
 

Le soleil dépliait lentement ses rayons et les hasardait, avec
précaution, dans des endroits qu'il ne pouvait atteindre
directement, les recourbant à angles arrondis et onctueux,
mais se heurtait à des choses très noires et les retirait
très vite, d'un mouvement nerveux et précis de poulpe doré.
Son immense carcasse brûlante se rapprocha peu à peu,
puis se mit, immobile, à vaporiser les eaux continentales et
les horloges sonnèrent trois coups.

 

 


Boris Vian 
L'écume des jours, 1947

 

 

 

L'écume des jours : Un film vient d'être tourné. Il sortira au printemps 2013. Une pléiade d'acteurs y participe et peut-être ce film donnera-t-il le goût aux jeunes générations de lire Boris VIAN. Toutefois, on s'imagine mal comment ce fantastique roman peut être "traduit" en images, mais c'est ainsi. Quelques photos circulent déjà sur la toile, les voici :

 

colin-romain-duris-et-chloe.jpg

Colin, interprété par Romain DURIS et Chloé interprétée par Audrey TAUTOU.

 

ecume-des-jours.jpg

Chloé et Colin dans la voiture-nuage...

 

Ecume-des-Jours-.jpg

Jean-Sol Partre interprété par Philippe Torreton.

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans VIAN Boris
commenter cet article

commentaires

Nuageneuf 16/03/2013 21:57


 


Oui, chère Célestine, je comprends d'autant mieux qu'à y penser d'un peu plus près, nous devons être nombreux à
partager un même élan pour ce texte. Et alors que vous n'étiez sans doute pas née, mon copain de classe Jean, d'une intelligence hors pair, souhaita que je le prénomme désormais
Boris...Il conserva ce prénom jusqu'à son suicide. Nous nous récitions des passages complets de L'Ecume par cœur. Ce garçon issu d'une famille très libertaire m'a inculqué l'amour de la
littérature. 


 


On rappellera pour mémoire 


a) que Vian ne parvint que très difficilement et sur un tard à faire publier L'Ecume, dont les éditeurs ne voulaient pas.


b) The Catcher in the Rye de J.D.Salinger, très proche par certains côtés de L'Ecume.



Celestine 16/03/2013 19:12


Mon roman, oui, cher Nuage, celui  qui m' a donné à jamais le goût des mots.

Nuageneuf 28/11/2012 11:19


 


Bonjour et bienvenue Amélie,


 


Souvent les adaptations cinématographiques d'œuvres classiques déçoivent, les exemples sont multiples. L'ultra sensibilité, extrême s'il en est, de ce roman qui
ouvre à nos cerveaux endormis toutes sortes de fantasmes romantiques à souhait pourra-t-elle se traduire en image ? Dites-nous quand vous aurez vu le film. Et puis, à tout le moins, Romain Duris
est un gage de confiance !


 


 

Amélie 28/11/2012 02:41


Rien ne vaudra la lecture de ce livre extraordinaire, mais il faut quand même laisser sa chance à ce film. Je suis en tout cas bien trop curieuse pour ne pas aller le voir à sa sortie...

Nuageneuf 01/09/2012 23:03


Bonjour et bienvenue à Christophe !


 


En effet, ayant relu quelques pages au hasard, il semble assez évident que la poésie poussée à ce stade, les vibrations aussi folles que seul l'amour peut générer,
une fois traduits en images, ne pourront qu'enfermer le spectateur dans une prison visuelle imposée alors que le roman de B.VIAN est le fantastique aveu de son cœur au nôtre. Il ne nous
appartient de juger un film que nous n'irons pas voir. Il n'empêche que cela nous parait être un coup de business. Voilà pourquoi nous l'avons évoqué.


 


Merci de votre passage et revenez quand il vous plaît, vous êtes ici chez vous ! 

Cristophe 31/08/2012 18:02


Je me disais déjà que je n'irai pas voir le film, même si j'en entendais le pluss grand bien, la vision de la voiture-nuage me conforte dans mon choix si besoin était.

Présentation

  • : nuageneuf.over-blog.com
  • : Poésie, Poésie pour enfant, Poésie pour la jeunesse, Textes classiques et modernes, Mémoire de la Shoah,
  • Contact

Recherche

Pages