Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 12:41

 

 

Cher Gérard,

Depuis trois semaines, c'est votre fête. Aujourd'hui, c'est votre anniversaire ! Gérard Xavier Marcel Depardieu, vous êtes né le 27 décembre 1948 à Châteauroux dans l'Indre. Vous quittez l'école à 13 ans. Les plus pessimistes vous prédisent alors un destin orageux, pariant que votre adolescence matériellement difficile vous conduira vers des chemins de traverse peu enviables. Quelques larcins leur donnent raison, mais votre grand coeur et votre intelligence vous arrachent à la pente fatale. Sur les conseils du fils d'un médecin berrichon, vous montez à Paris et suivez les cours de comédie de Jean-Laurent Cochet. Et voilà comment un fils de tôlier-formeur, compagnon du devoir et sapeur-pompier bénévole et d'une mère femme au foyer est devenu le plus grand acteur français, connu et reconnu dans le monde entier.

Vous avez joué Vatel, Rodin , Cyrano, Mazarin, Marin Marais, Porthos, Danton, Bérurier, Jacques de Molay, Fouché, Jean de Florette, Obélix, Jean Valjean, Monte-Cristo, Balzac, le commissaire de police d'un Hussard sur le toit, le colonel Chabert, et on voudrait vous traiter de "mauvais Français". Au cinéma, cette diatribe ferait rire ! Dans la France politisée de 2012, c'est à pleurer. Seule lueur d'espoir, ceux qui vous accablent ne sont même pas dignes de vous donner la réplique dans une mauvaise telenovela brésilienne...

 

N'insulte pas qui veut !

Un Premier ministre en mal d'autorité et de notoriété, un humoriste qui ne sait plus ce qu'il dit et un acteur qui se croit grand, même dans ses petitesses, ont jugé bon de vous couvrir d'ordures. Mais n'insulte pas qui veut. D'où parlent ceux qui vous souillent ? Que restera-t-il de leurs avanies ? Une indignité nationale là où vous avez récolté le respect ; des regards gênés, alors que, vous, vous emplissez les yeux des spectateurs du monde entier de larmes de joie ou d'émotion...

Alors, pour vos 64 ans, ne vous gênez pas : buvez, mangez, éructez tout votre soûl ! Ce soir, foncez chez Raguenau pour y engloutir des pâtés en croûte et des vol-au-vent, videz des pichets de vin de Loire, récitez vos plaisanteries de corps de garde ! Car, vous, vous savez ce que vous faites. Vous savez où commence le dérapage contrôlé et où finit l'irresponsabilité. Vous savez ce qu'être français veut dire. Vous savez que l'esprit gaulois, c'est être cultivé et populaire, drôle et sérieux, grave quand il le faut et léger car il est poli d'être gai même quand on n'en pense pas moins. Vous êtes tout cela à la fois, mais sans doute est-ce trop difficile à admettre pour les esprits faibles et tellement emplis d'eux-mêmes. Une phrase d'Audiard pour finir : "Les cons, je ne leur parle pas, ça les instruit..."

 

Jérôme BEGLE

 

in Le Point.fr

©Jérôme Béglé, tous droits réservés.

Photo : ©Sipa    

 

depardieu.jpeg


Partager cet article

Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans billets
commenter cet article

commentaires

endeuxmots 21/01/2013 12:13


Qu'il est agréable d'ainsi converser. Par prédisposition, il m'est impossible de voir dans un commentaire une connerie. Parfois, je suis vivement interpellé. Toujours, je m'efforce de répondre
avec franchise mais sans offenser. Souvent, j'ai le bonheur de lire la réponse intéressante d'un honnête homme.


En l'occurence, c'en fut encore le cas.


Que notre journée reste imprégnée de la joie suscitée par cet échange. 


 

Cristophe 21/01/2013 11:01


Cela aurait été une belle caricature, si tu n'avais pas précisé "entre autres".


Je ne crois pas en un unique caractère français, ou italien, ou norvégien, ou homosexuel, ou cinéphile, ou quoi que ce soit... Je ne vois qu'une multitude et je crois que c'est bien comme ça. Il
est impossible de définir le Français, ou l'Italien, ou le Basque... Autrement dit avec moins de courtoisie, celui qui dit "vous savez ce qu'être Français veut dire" avance une connerie,
cependant, retour à la courtoisie, ce n'est pas parce qu'on dit une connerie une fois qu'on est con toujours (et je le pense).

endeuxmots 21/01/2013 10:46


"Etre français" c'est, entre autres, penser qu'être courtois, joyeux, positif ou aimable  est signe évident de faiblesse d'esprit et que l'intelligence et la culture ne peuvent s'exprimer
que dans une ambiance conflictuelle où règne la rivalité des esprits. Quand on est français on doit "avoir du caractère" et donc être toujours prêt à interpeller, contrer, apostropher, corriger
... Le français se nourrit de la controverse. Il en jouit et y trouve la preuve de sa supériorité intellectuelle. Il méprise la courtoisie. L'harmonie l'ennuie à mourrir. C'est pour cette raison
qu'il a dans le monde entier la réputation d'être arrogant. 


 

Cristophe 20/01/2013 12:09


"Vous savez où commence le dérapage contrôlé et où finit
l'irresponsabilité." : pas sûr...


"Vous savez ce qu'être français veut dire." : Quelqu'un sait ce qu'être
français veut dire ? Quelqu'un en a une définition ?

endeuxmots 28/12/2012 10:38


Merci pour lui. Je dois à Gérard Depardieu d'avoir découvert un plaisir immense à cuisiner. Son livre "Ma cuisine" est un traîté de philosophie gastronomique. Il y vante avec l'éloquence que l'on
connaît le respect des aliments, le soin à apporter à la préparation, la joie à insuffler dans un plat, le rituel convivial du repas. Un grand gaulois ! 


N'ayez crainte, amis du sud, nous le cajolerons le Grand Gérard.


Le belge gourmand.

Présentation

  • : nuageneuf.over-blog.com
  • : Poésie, Poésie pour enfant, Poésie pour la jeunesse, Textes classiques et modernes, Mémoire de la Shoah,
  • Contact

Recherche

Pages