Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 août 2013 4 22 /08 /août /2013 10:00

 

 

 

 

La Soupe et les nuages

 

Ma petite folle bien-aimée me donnait à dîner, et par la fenêtre ouverte de la salle à manger je contemplais les mouvantes architectures que Dieu fait avec les vapeurs, les merveilleuses constructions de l'impalpable. Et je me disais, à travers ma contemplation: « - Toutes ces fantasmagories sont presque aussi belles que les yeux de ma belle bien-aimée, la petite folle monstrueuse aux yeux verts. »

 

Et tout à coup je reçus un violent coup de poing dans le dos, et j'entendis une voix rauque et charmante, une voix hystérique et comme enrouée par l'eau-de-vie, la voix de ma chère petite bien-aimée, qui disait: « - Allez-vous bientôt manger votre soupe, s...b... de marchand de nuages? »

 

 

 

Charles Baudelaire

 Le Spleen de Paris

 

 

 nuages-au-2K.jpg

...les merveilleuses constructions de l'impalpable...

 

 

Le Touquet. La baie de Canche. A droite, la "plage des pauvres".

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Nuageneuf nuageneuf - dans BAUDELAIRE Charles
commenter cet article

commentaires

Nuageneuf 26/08/2013 10:57


Chers Célestine, Jacques, Virginie du Chêne parlant bien, Cédric,


 


Grand merci de vos commentaires avisés, bien agréables à recevoir et surtout à lire. L'intérêt que chacun porte ici à ce texte des Petits poèmes me fait
grand plaisir, le partage étant, comme vous le savez, l'unique objet de ce... blogue. 


 


Ceux qui auraient éventuellement suivi depuis l'origine les publications se souviendront que le premier poème de Baudelaire publié est intervenu très tardivement, en
tous cas bien des mois après la création du blogue. Je n'osais aborder Baudelaire en raison de la perfection de ses poèmes. Baudelaire est si puissant que le silence s'impose avec violence après
lecture(s). On se retrouve bras ballants.


Il en est autrement avec certains des Petits poèmes, on y rencontre un Baudelaire plus "abordable"...quoique!  


 


Je vous souhaite à tous et à chacun "les merveilleurses constructions de l'impalpable", trois points...


 


 

Celestine 24/08/2013 22:47


La censure était passée par là entre les deux éditions...


Cédric, c'est formidable d'avoir vérifié dans ton livre! Merci beaucoup.

Cédric 24/08/2013 10:40


 


Célestine, j'ai vérifié dans le livre ( tout du moins dans l'édition que j'ai, en livre de poche), il est écrit explicitement : "sacré bougre".


 


Mais dans d'autres éditions (sûrement les premières) il y a les pointillés comme ici : http://fr.wikisource.org/wiki/La_Soupe_et_les_Nuages


 


Au plaisir ! ;-)

Le chêne parlant 23/08/2013 07:45


De l’air en rareté dont on fait tomber les avions en plein vol.


 


Longtemps, je ne comprenais pas le spleen. Qu’était-il ? Une névrose ? Une dépression ? Un trou ? Un appel ? Rien de commun. Commun en rien.


Longtemps, je ne comprenais pas. C’était quoi, cette araignée ? 


 


    Oui, c’était bien cette affection

Jacques 22/08/2013 20:51


Lorqu'on lit, comment  acquiert-on la conviction qu'il s'agit d'un écrivain ? D'un vrai.


 


"les merveilleuses constructions de l'impalpable"...


 


On sait.  Trois points.

Re Chab 22/07/2016 16:06

Hier après l'orage,
tu te dis,
penchée sur ton potage,
que le ciel reste fixé au gris...

Il faut un nuage de lait
et porter à la bouche la coupe
pour que Dieu se voie en reflet,
- dans ton bol de soupe .
-
RC - juill 2016

Celestine 22/08/2013 15:07


Baudelaire a-t-il mis les pointillés, vraiment? 


Ou est-ce vous, pour ménager la pudeur du lecteur?


Si c'est lui, il aurait pu utiliser une périphrase, dire,à la manière de mon fils l'autre jour, jamais à court d'une de ses fulgurances d'adolescent: "J'ai faim, sacrée maison close d'excrément!"


Me voilà en train de donner des leçons à Baudelaire...n'importe quoi!

Présentation

  • : nuageneuf.over-blog.com
  • : Poésie, Poésie pour enfant, Poésie pour la jeunesse, Textes classiques et modernes, Mémoire de la Shoah,
  • Contact

Recherche

Pages